Sud-Kivu : Théo Ngwabidje semble avoir opté pour la stratégie du chaos (Prof Kaganda)

démission d'office - stratégie - du - chaos - gouverneur - motion - ngwabidje - bukavu - assaillants - gouvernement frontière - coopératives minières
Théo Ngwabidje à la frontière Ruzizi 1, le 20 février 2020

Le Gouverneur Theo Ngwabidje et ses fidèles semblent avoir opté pour la stratégie du chaos. C’est ce que constate le Professeur Philippe Kaganda, enseignant à l’Université Évangélique en Afrique et à l’Université Officielle de Bukavu au Sud-Kivu alors que le Gouverneur déchu par l’Assemblée Provinciale multiplie des actions pour s’accrocher à la gestion du Sud-Kivu.

Cette stratégie du chaos, s’inquiète cet enseignant, a trois piliers : désobéissance de certains ministres à l’autorité du Gouverneur a.i. ; incitation au conflit entre l’UDPS et l’UNC autour de l’intérim ; manipulation de la Justice en province pour semer la confusion.

Lire aussi: Prof. Philippe Kaganda: « dans les conditions actuelles, nous ne pourrions pas aboutir aux élections régulières » (Interview)

« La stratégie du chaos ne profiterait nullement au Gouverneur car l’Etat congolais ne pourrait pas sacrifier l’impératif et la nécessité du maintien de l’ordre public et du fonctionnement de la province. Certains Ministres sont entraînés dans un  » barbarisme » contre l’Etat. En outre, l’AFDC n’a rien à gagner dans cette bataille aux conséquences multiples sur sa popularité et la notoriété de son « autorité morale » ; note Philippe Kaganda.

Celui rappelle également que Théo Ngwabidje n’a pas toujours été l’enfant bien-aimé de son géniteur. « Il avait déjà échappé à 2 précédentes motions ».

Par ailleurs, dénonce le Professeur Kaganda, les ambitions de l’Udps à diriger le Sud-Kivu par « la petite porte » ne rencontreraient que des logiques « militantes éloignées des règles du jeu politique ».

« Le compromis ne pourra pas prendre le dessus sur le principe du grand nombre dans le jeu démocratique ».

Lire aussi: A Lubumbashi, le professeur Philippe Kaganda parle du double symbolique que représente le Prix Nobel 2018 Dr Dénis Mukwege pour les Congolais

Celui-ci pense qu’il y a donc lieu pour le camp Ngwabidje de « jouer à l’élégance, à la sportivité et au républicain ».

« La voie judiciaire auprès de la Cour Constitutionnelle sans agitation serait plus indiquée et sage. Je lui souhaite bonne chance ! », conclut-il.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.