Sud-Kivu: le Gouvernement provincial demande aux enseignants de reprendre les cours

enseignants
Le Vice-Gouverneur a échangé avec des enseignants, parents et Société Civile ce jeudi. Ph. Celcom.Gouv

Le Gouvernement provincial du Sud-Kivu demande aux enseignants, qui ont entamé un mouvement de grève dès la rentrée scolaire le 4 octobre dernier, de reprendre les cours. Appel lancé ce jeudi 14 octobre 2021 par le Vice-Gouverneur Marc Malago Kashekere, au cours d’une réunion présidée au Gouvernorat avec la Société Civile, des enseignants et des représentants des parents.

Selon une dépêche de la Cellule de communication du Gouvernorat, cette réunion avait pour but de traiter de cette problématique de la grève des enseignants, décrétée en RDC, mais avec un accent particulier sur la province du Sud-Kivu. Le Gouvernement provincial dit avoir voulu écouter les doléances des enseignants, et voir dans quelle mesure la province pourrait intervenir, afin de permettre la rentrée avant que des solutions durables ne soient trouvées par le Gouvernement national.

«C’est ainsi que les enseignants ont promis une reprise des cours dans la mesure où l’Édit portant sur l’éducation en province était déjà mis en application. Il a entre autres particularités, la recherche des financements innovants pouvant appuyer l’éducation en Province. Tout en appelant les enseignants à la reprise des cours, l’autorité provinciale a promis de tout mettre en place pour activer son Édit portant sur l’éducation afin de prendre en charge les enseignants,» explique notre source.

Lire aussi RDC: la NDSCI demande la fin des «menaces et intimidations» proférées par les autorités à l’endroit des enseignants

Selon la Cellule de Communication, Mizo Kabare, président de la LICOSKI qui a parlé au nom de la Société Civile, des enseignants et représentants des parents, s’est dit satisfait des échanges de ce jour, dans l’espoir que leurs revendications seront prises en considération.

Cependant, plusieurs responsables des syndicats des enseignants du Sud-Kivu contactés par Laprunellerdc.info ont déclaré n’avoir pas été associés à cette réunion. «Nous savons tout simplement que c’était une réunion entre les autorités et la Société Civile avec les parents,» explique par exemple Jacques Cirimwami, secrétaire provincial du Syndicat des enseignants catholiques. Selon lui, les enseignants poursuivront leur grève, jusqu’à ce que le Gouvernement réponde à leurs revendications, notamment le paiement des enseignants Nouvelles Unités et Non Payés, la majoration de leur salaire, la suppression des zones salariales, etc.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.