Nord-Kivu : plus de 40.000 personnes déplacées à Masisi-centre suite à l’insécurité

Masisi déplacés
des déplacées dans un camp de Masisi. Ph. UNHCR

Le Bureau de Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) en RDC indique que plus de 40.000 personnes sont actuellement déplacées à Masisi-centre, en raison de l’insécurité devenue grandissante dans cette région.

Dans son nouveau rapport sur la situation humanitaire au Nord-Kivu, OCHA indique que parmi ces personnes, plus de 5.000 déplacés internes se sont regroupés dans un site, et sont actuellement exposés à des maladies.

Ce rapport a été établi après la descente à Masisi, d’une mission de plusieurs acteurs humanitaires au début du mois d’octobre 2021, où il a été constaté que ces déplacés qui vivaient dans des centres collectifs à Masisi-centre, se sont délocalisées vers un nouveau site.

«En plus des questions d’accessibilité physique et de protection, ce site présente de nombreux besoins en termes d’approvisionnement en eau et hygiène, accès aux soins et services de santé, accès à la nourriture ainsi qu’aux infrastructures scolaires,» alerte l’organisation, avant de préciser que plusieurs plaidoyers ont été par la suite menées auprès des autorités, pour que ces personnes soient reçues dans des familles d’accueil.

L’agence onusienne fait savoir que dans ce site, des enfants de ces personnes déplacées à Masisi sont menacés par la malnutrition. Un dépistage nutritionnel qui a été réalisé sur place, a relevé que plus de 1.000 enfants dans trois centres d’accueil de déplacés à Masisi-centre, sont touchés.

«Les résultats montrent que 204 enfants, soit 19,3% des enfants dépistés, souffrent de malnutrition aigüe sévère. 462 enfants (soit 43,7%) souffrent de la malnutrition aigüe modérée, largement au-delà du seuil international de 10%. Il ressort aussi que 101 enfants, présentent des inflammations et autres enflures dues à leur état de malnutrition. Une situation qui nécessite une réponse urgente et un suivi rapproché,» insiste OCHA.

Freddy Ruvunangiza, à Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.