Ituri: des députés s’indignent contre des attaques Maï-Maï «Ce n’est plus le temps de faire la rébellion»

Ituri: des députés s’indignent contre des attaques Maï-Maï «Ce n’est plus le temps de faire la rébellion»
Vue sur Biakato, à Mambasa en Ituri.
209 Views

“C’est ne plus le temps de faire la rébellion dans la chefferie de Babila-Babombi, car cette dernière favorise le sous développement de nos villages.“, message du député national Kambale Barnabas Ezeckiel, élu du territoire de Mambasa en Ituri, après une attaque des miliciens Maï-Maï à Biakato, chef-lieu de la chefferie de Babila-Babombi, la journée du mercredi 25 mars 2020.

D’après lui, ces miliciens doivent déposer les armes, et intégrer soit l’armée ou la police, pour favoriser le climat de paix dans cette partie.

Celui-ci s’inquiète de cette nouvelle attaque, intervenue alors que les habitants commençaient à regagner cette partie après les atrocités des rebelles ADF. Selon Kambale Barnabas, la rébellion n’avantage en rien le développement des agglomérations de Mambasa, mais entraîne plutôt le sous développement.

Nous sommes très inquiets d’apprendre une nouvelle attaque Maï-Maï à Biakato, car au moins 50%de la population venait de regagner la contrée. Ces miliciens jouent les jeux de l’ennemi, car désorientent la quiétude des forces armées qui se concentrent pour mettre définitivement fin à l’aventure des ADF dans le territoire de Mambasa. Nous appelons les miliciens à déposer les armes, et soit intégrer l’armée ou la police, pour favoriser la paix dans la région.” dit cet élu national à Laprunellerdc.info.

Lire aussi Ituri: un accrochage entre Maï-Maï et FARDC fait 1 mort à Mambasa

Même réaction du coter du député provincial Kahindo sivirwa Omer, lui aussi élu de Mambasa. Il dit condamner cette attaque, qui selon lui, donne aux FARDC un travail double.

“Tout en saluant les efforts des nos FARDC, qui ont déjà repoussé très loin les ADF, nous condamnons cette attaque des Maï-Maï, qui vient encore une fois déstabiliser les populations qui commençaient à retourner progressivement à Biakato et Makumo, vidés des habitants suite aux attaques des ADF au début du mois de mars. Qu’ils cessent leurs aventures, pour ne pas donner aux FARDC un travail double, celui de poursuivre les ADF à l’Est de Biakato, et eux à l’Ouest.” dit-il.

Lire aussi Ituri: au moins un mort dans une nouvelle attaque Maï-Maï à Biakato

Roger Kambale, depuis Beni

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )