Insécurité en Ituri: Félix Tshisekedi a échangé avec des anciens seigneurs de guerre Hema et Lendu

Le président Félix Tshisekedi échange avec les délégations Hema et Lendu le 28/04/2020 à Kinshasa. Photo Présidence RDC.
Le président Félix Tshisekedi échange avec les délégations Hema et Lendu le 28/04/2020 à Kinshasa. Photo Présidence RDC.

La problématique de l’instauration d’une paix durable et définitive dans la province de l’Ituri, était au cœur de l’entretien que le Président de la République, Félix Tshisekedi, a eu tour à tour ce lundi 28 avril à la Cité de la N’sele, avec les délégations des anciens seigneurs de guerres Hema et Lendu de la province de l’Ituri.

Selon le service de communication de la Présidence, ces dernières étaient conduites respectivement par Floribert Nzabu Ngabu et Thomas Lubanga. Celui-ci indique qu’il s’agit d’une démarche initiée par le Chef de l’État, entre les Hema et Lendu, en vue de trouver les voies et moyens pour ramener la paix et la sécurité, de manière durable et définitive, en Ituri.

Selon Floribert Nzabu Ngabu de la délégation de la tribu Lendu, leur rencontre avec le Chef de l’État s’inscrit dans le cadre du soucis permanent du Président de la République, d’œuvrer davantage avec toutes les parties concernées pour que la paix et la sécurité soient ramenées définitivement en Ituri.

Lire aussi Ituri: des leaders des communautés Hema et Lendu s’engagent à œuvrer pour la paix à Djugu

Il a ajouté que le Président de la République leur a confié, à cette occasion, la mission d’aller sensibiliser tous les compatriotes de l’Ituri pour que, eux tous, parlent un même langage en regardant dans la même direction pour ramener la paix et la sécurité en Ituri.

« Nous avons accepté la mission qu’il nous a confiée pour la paix dans notre province. » a-t-il souligné.

M. Célestin Mbodina Iribi, également de la délégation de la tribu Lendu, a, quant à lui, précisé que le message leur transmis par le Chef de l’État a été clair, à savoir : la province de l’Ituri regorge d’énormes potentialités, il n’est donc pas normal que les filles et fils de cette province continuent à s’entretuer au lieu qu’ils mettent à profit toutes ces richesses au bénéfice de la population.

Il a indiqué, par ailleurs, que le Président de la République leur a fait remarquer que, déjà, ils ont expérimenté la haine, maintenant il est temps d’expérimenter l’amour, avant d’exhorter tous les belligérants à déposer les armes et de n’œuvrer que pour la paix, rien que la paix, car sans celle-ci on ne peut pas prétendre à un quelconque développement.

Lire aussi Ituri: des morts dans une attaque des assaillants CODECO à Mungwalu

À une question, il a répondu qu’ils ont toujours travaillé avec le gouverneur Bamanisa de l’Ituri, dans cet effort commun pour la paix.

Thomas Lubanga, lui aussi ancien seigneur de guerres, qui conduisait la délégation Hema, a pour sa part, déclaré que la province de l’Ituri traverse pour le moment une situation catastrophique qui frise le crime contre l’humanité et le génocide. Ce qui, a-t-il dit, préoccupe au premier chef le Président de la République.

Pour Thomas Lubanga, le Chef de l’État les a ainsi invités afin qu’ils échangent sur l’ensemble de la situation sécuritaire en Ituri, affirmant avoir rencontré le Chef de l’État déterminé à trouver des solutions au problème d’insécurité en Ituri.

Aussi, a-t-il promis, qu’ils vont réunir tous les éléments permettant au Président de la République de prendre les meilleures décisions possibles pour ramener la paix définitive dans la province de l’Ituri.

Museza Cikuru

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.