Fizi: le RLPC exige le démantèlement des barrières «illégales et payantes» érigées sur plusieurs tronçons routiers à Misisi

fizi - villages - kabumbe -Tulongwe - l'armée de coalition- groupes armés - Banyamulenge-Makanika Ngumino Twirwaneho-minembwe-FARDC-armes-insécurité Michel Okongo
Des FARDC déployés à Fizi en province du Sud-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info

Le Réseau Local de Protection des Civils (RLPC), déplore les érections des barrières «illégales et payantes» dans les tronçons Fizi centre-Misisi et Misisi-Nyange en collectivité secteur de Ngandja; dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Dans son rapport sur la situation sécuritaire à Fizi, l’organisation indique que ses observateurs sur le terrain ont énuméré 8 barrières sur la route Fizi centre-Misisi; où les paisibles citoyens payent 1.000 FC sur chaque barrière. Sur le tronçon Misisi-Nyange, les usagers payent également 1.000 à 2.000 Fc par personne et par barrière.

«Toutes ces contraintes se font au grand jour et leurs autorités seraient informées de cette situation depuis longtemps mais sans changement. Le Réseau Local de Protection des Civils lance encore une fois, un SOS en faveur des usagers de cette pour que les autorités mettent un terme à cet enrichissement sans cause en faveur des autorités militaires et leurs sujets.» dit cette structure de défense des droits de l’homme.

Le RLPC demande également aux autorités provinciales de poursuivre en justice les commandants FARDC qui érigent ces barrières «illégales et payantes»; pour qu’ils répondent de leurs actes «d’enrichissement illicite» commis contre les paisibles citoyens usagers de ces tronçons routiers.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.