Uvira: des déplacés internes assistés par le PAM à Sange

sange - déplacés - écogardes-ménages-alimentaire-UNICEF-647-personnes-violences-Ituri-BCNUDH-Mambasa-
Des déplacés de Mambasa en province de l'Ituri (Image d'illustration)

Des déplacés internes ayant fui des affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et des groupes armés ont été ce mercredi 13 octobre 2021 assistés par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), dans la cité de Sange, en territoire d’Uvira, au Sud-Kivu.

Lire aussi: Sud-Kivu: le député Mwamba Assani saisit le Président du Sénat sur l’insécurité à Uvira

Ces déplacés de Sange sont essentiellement venus de Kigoma dans les Moyens Plateaux de Kigoma.

Cette activité a eu lieu au presbytère des prêtres à la paroisse Saint Kizito de Sange.

D’après, le chargé de la distribution au sein de cette organisation citée par la Radio Rurale de Sange, cette première phase de distribution de l’aide aux déplacés va durer deux jours pour un mois.

« Ce sont des déplacés internes suites aux conflits des groupes armés en RDC. Nous sommes juste venu les assister. Nous avons la ration pour 3 mois. La 1ère phase de distribution c’est ce qui se fait ici et contiendra la nourriture de 30 jours. Prochainement, on donnera l’autre ration. On donne selon la taille du ménage c’est-à-dire que ça dépend du nombre des personnes dans le ménage », dit Joseph Lukoloka, chargé de distribution au PAM.

Une des bénéficiaires de cette aide dit remercier cet organisme Onusien et demande que ça ne soit pas la dernière fois.

« Nous disons merci à PAM pour cette assistance qui nous a aidé. Pour 8 personnes, on nous donne 14 sacs des farines de mais que nous devons partager entre nous, et 2,5 litres d’huile chacun. Nous avons aussi reçu un saut rempli de haricots. Nous demandons que cela ne soit pas la dernière fois », dit-elle.

Contexte

Il faut dire que plusieurs centaines des ménages sont présents dans la région de Sange après des violents affrontements ayant opposé les FARDC et les miliciens Maï-Maï Kinjangala et alliés Burundais dans villages et localités du groupement de Kigoma.

Lire aussi: RDC : les dessous des cartes des conflits armés récurrents dans les hauts et moyens plateaux de Minembwe et de Bijombo en province Sud-Kivu (Héritiers de la Justice)

La Société Civile et les autorités locales alertent depuis plusieurs jours sur la vie précaire qu’ils mènent, appelant ainsi les personnes et organisations de bonne volonté à leur venir en aide.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.