Shabunda: la société civile décrète une désobéissance fiscale à partir du 28 février

Pas de taxes ni d’impôts, pas d’avions  non plus jusqu’à la réhabilitation de la route Bukavu-Shabunda.

Après les territoires de Mwenga et Fizi, celui de Shabunda entre dans la danse.

La société civile du territoire de Shabunda annonce une campagne de désobéissance fiscale à partir de du 28 février prochain sur toute l’étendue du territoire.

C’est pour exprimer leur mécontentement à la suite du délabrement très avancé de la route Bukavu-Shabunda. Cela malgré la promesse des autorités de la réhabilter dans le programme de 100 jours du président.

Selon le président de cette structure citoyenne, Joseph Mpeseni, aucun avion non plus ne pourra atterrir sur tous les aérodromes de Shabunda. Qu’il soit à Shabunda centre, à Tchonka, Nyalukungu ou Tchamombe.

«La société civile de Shabunda décrète à partir du 28 fevrier 2020, la désobéissance fiscale pour toutes les taxes et impôts dans l’ensemble du territoire. Pas non plus d’atterissage d’avion pour tous les Aérodromes de Shabunda, c’est-à-dire Tchonka, Tchamombe, Nyalukungu et Shabunda centre,» écrit  Me Joseph Mpeseni, Président de la Société Civile du territoire de Shabunda.

Signalons que la même situation est observée à Fizi où la société civile a lancé également la désobéissance fiscale sur toute l’étendue du territoire faute du délabrement très avancé de la RN5. Même chose à Mwenga avec toutes les sociétés civiles qui ont manifesté et des motards ont même enlevé la barrière de Foner.

Puissent des autorités vite se pencher sur cette question sinon cette province risque d’être ingouvernable avec ce mouvement de grève BDE partout.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.