RDC: Marie-Ange Mushobekwa s’insurge contre le maintien de la fermeture des écoles

Marie-Ange-Mushobekwa
Marie-Ange Mushobekwa

La députée nationale Marie-Ange Mushobekwa s’insurge à son tour contre le maintien de la fermeture des écoles en RDC; alors que selon elle, toutes les autres activités se déroulent normalement.

« Le Covid-19 existe et tue », reconnait l’élue de Kabare au Sud-Kivu. «Mais les marchés et tous les commerces sont ouverts, des mariages et autres célébrations se tiennent; les transports en commun sont pleins, les églises sont ouvertes, mais nos enfants ne peuvent pas aller à l’école. Ce n’est pas juste.» s’indigne-t-elle.

Celle-ci dit ne pas comprendre pourquoi les écoles sont aussi fermées, même dans les villes et villages qui n’ont signalé aucun cas de Covid-19. «Quelle explication rationnelle ? Est-ce qu’on se rend compte du désastre à venir dans un pays où l’on connait déjà la qualité de l’enseignement ?» s’interroge-t-elle.

Lire aussi RDC: l’enseignement, seule victime des récentes restrictions de Tshisekedi ?

« Ouvrons les écoles ! » dit Marie-Ange Mushobekwa, qui interpelle les autorités sur la peine des parents, qui seront obligés de payer les frais de leurs enfants, alors que ces derniers n’ont presque rien étudié.

Les autorités sanitaires avaient envisagé, depuis plus d’une semaine; de rouvrir les écoles suite à une légère baisse des cas de contamination au Covid-19; mais jusqu’ici rien n’a été fait. Au niveau de l’ESU, le Ministre a dernièrement autorisé la reprise dans les provinces non affectées et qui n’ont pas rapporté de nouveau cas depuis plus de 10 jours.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.