PICAGL: le ministre de l’agriculture au Sud-Kivu note des avancées significatives dans l’exécution du projet

PICAGL: le ministre de l’agriculture au Sud-Kivu note des avancées significatives dans l’exécution du projet
Marcellin Bahaya, ministre provincial de l'Agriculture au Sud-Kivu. Ph. JS

«Le riz produit par le projet  intégré de  croissance  Agricole dans les Grand-Lacs PICAGL se consomme déjà dans la ville de Bukavu », C’est en tout cas  ce qu’affirme le ministre provincial de l’agriculture au cours d’une interview accordée à la presse locale, ce lundi 24 Février 2020 après la visite de la délégation de l’unité nationale de coordination du PICAGL et la Banque Mondiale en mission de supervision à Kinshasa et dans l’aire du projet dont la province du Sud-Kivu.

Selon le ministre  de l’agriculture Marcellin Bahaya, des avancées sont observées dans toute les chaînes de valeur agricole.

«Sur le marché il y a déjà le riz qui a été produit dans le cadre du projet avec  notre partenaire Ricoto .Nous savons qu’avec notre partenaire IITA nous sommes à la phase de la multiplication secondaire  des semences (des boutures de manioc) et avec INOPS nous sommes dans les études. Bientôt nous allons commencer les 10 km de route de desserte agricole. Avec nos amis vétérinaire sans frontière VSF , qui ont  la  chaîne de valeur lait, il y a beaucoup d’avancées et beaucoup des champs fourragés. Il y a l’insémination qui a déjà commencé et nous croyons que nous sommes jusque-là, dans le bon » se vente derrière un sourire le ministre de l’agriculture.

L’objectif de la mission effectuée par la Banque Mondiale et l’unité nationale de coordination de Picagl est  de procéder à la  revue d’état d’avancement global du projet depuis la dernière mission organisée en mai 2018. Elle consiste aussi  à examiner la gestion du projet en ce qui concerne  les questions fiduciaires et des sauvegardes environnementales et sociales. Elle va consister aussi à faire le suivi et évaluation du projet  et en particulier des travaux d’infrastructures rurales .

Cette mission va aussi permettre aux parties prenantes de ce projet de discuter de la préparation de don accordé par le programme  global de l’agriculture et de la sécurité alimentaire GAFSP conçu comme fond additionnel au PICAGL .

Cette délégation conduite par la chargée du PICAGL à la Banque Mondiale Nora Kaoues rencontrera les autorités ministérielles au niveau national et provincial, différents partenaires  ainsi que les bénéficiaires du projet  pour produire un aide-mémoire reprenant les principales conclusions de la mission, dans l’objectif d’améliorer le résultat sur le terrain.

Il faut dire que PICAGL est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 150.000.000 des dollars américains et du don Japonais 2.700.000 de dollars Américains. Il a comme zones d’intervention la province du Sud-Kivu et du Tanganyika particulièrement dans le corridor Bukavu-Uvira-Kalemie (Bukavu, plaine de la Ruzizi, et la plaine côtière de Baraka-Fizi-Kalemie).

L’objectif de ce projet est d’augmenter la productivité agricole et la commercialisation dans les zones ciblées de la RDC pour apporter une réponse immédiate et efficace en cas de crise où d’urgence déclarée. 

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.