Lubero: indignation après la levée de la suspension de deux responsables de l’hôpital de Kayna

vuhoyo-Kasugho- Lubero-vusamba - détraqué mental - état de siège-kirumba-infirmiers-Lubero-présumé-voleur-Nord-Kivu - miriki
centre de Miriki en territoire de Lubero. Ph. Laprunellerdc.info

La levée de la suspension Kambale Tsongo Jean de Dieu et Katsya Malonga, respectivement Médecin Directeur et Administrateur Gestionnaire de l’Hôpital de Kayna, dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu,  énerve les noyaux de la Société Civile de Kayna, Kanyabayonga et Kirumba, dans la zone de santé de Kayna.

Le chef de Division Provinciale de la Santé a autorisé ces deux agents à reprendre leurs fonctions respectives. Et la société Civile voit cette décision d’un mauvais œil. 

Fin décembre 2021, le Chef de Division Provinciale de la Santé au Nord Kivu a écrit à Katsya Malonga Gelan, pour lui signifier la levée de sa suspension. Le chef de Division Provinciale de la santé a, par la même occasion, demandé au Médecin chef de Zone de Santé de Kayna de pouvoir le replacer dans ses fonctions.

Cette décision a suscité une vague d’indignation au sein de la communauté locale. La nuit de jeudi à ce vendredi 7 janvier 2022, des habitants en colère ont brulé des pneus non loin de l’Hôpital de Kayna pour protester contre la réhabilitation de ces deux responsables.

Dans une déclaration rendue publique en début de semaine, les noyaux de la Société Civile de Kayna, Kanyabayonga et Kirumba ont rappelé que Katsya Malonga Gelan et le Docteur Kambale Tsongo avaient été suspendus en avril 2021.

Cela, suite à une megestion présumée, avec des détournements au sein de la Pharmacie, qui avaient été décriés par une quarantaine d’agents de cette structure de santé publique, dans leur lettre du 2 février 2021.

«Nous sommes excessivement surpris de voir la levée des suspensions alors que nous pensions que le Division Provinciale de la Santé en concours avec le pouvoir judiciaire, sont en plein processus d’ouverture d’une action publique qui devraient épargner les innocents et condamner les coupables », indiquent ces acteurs de la Société Civile.

Ces acteurs de la Société Civile dans les communes de Kayna, Kanyabayonga et Kirumba recommandent au Gouverneur militaire du Nord Kivu d’annuler cette levée de suspension.

Aux instances judiciaires, ils demandent d’ouvrir des actions publiques en charge de messieurs Katsya Malonga et Kambale Tsongo, pour détournement présumé.

En attendant, ces deux responsables n’ont toujours pas repris leurs fonctions. Les discussions se sont poursuivies toute la journée de ce vendredi au Bureau de la commune de Kayna, dans l’espoir de trouver un dénouement à la crise.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.