Joyeux bin Kabodjo est pour la troisième fois l’invité du « Kigingi Summer Comedy » un grand événement du rire au Burundi

Kigingi Summer Comedy » - joyeux bin kabodjo

Joyeux bin Kabodjo est pour la troisième fois l’invité du « Kigingi Summer Comedy » un grand événement du rire au Burundi.

L’humoriste Congolais Joyeux Bin Kabodjo est pour énième fois l’invité d’un des plus grands rendez-vous du rire de la République du Burundi. Il s’agit du « Kigingi Summer Comedy ».

Lire aussi: Culture: au Kenya, l’humoriste Joyeux Bin Kabodjo fait sa première prestation en anglais

Cette activité qui réunit plus d’une dizaine de milliers des personnes chaque année invite encore cette l’humoriste préféré du public Bukavien pour y arborer le drapeau congolais.  Oui, ce drapeau dont les couleurs ont été valablement défendues en 2017, en 2019 sur la même scène sera encore en l’honneur cette année 2021.

Ce spectacle est l’un d plus grands rendez-vous de l’été au Burundi. Joyeux bin Kabodjo y est attendu.

Pour rappel, en 2019 Bin Kabodjo lançait aux côtés de l’humoriste Burundo-rwandais Michaël Sengazi (Prix talent du rire Rfi 2019), la caravane du rire. Ce projet qui reste d’un intérêt de cohésion pour les Grands-Lacs partait cette année-là du Rwanda au Congo passant par le Burundi.  Il n’est donc pas méconnu de la scène Burundaise, le fameux fils de Kabodjo.

Cette année, à en croire certains de ses collaborateurs, la caravane du rire irait de Bukavu en Éthiopie passant par le Burundi.  Il faut dire que la passion de ces jeunes humoristes brave l’impossible.

A LaPrunelleRDC.info, l’humoriste Joyeux a d’un grand sourire, rassuré tout le monde qu’il est prêt, et que de toutes les façons « la grâce de Dieu l’accompagne ». Il dit ne pas connaître « un enfant de Dieu » qui marche vers l’échec.

« Les enfants de Dieu sont faits pour briller. On se donne rendez-vous au sommet».

On peut ainsi lire l’assurance de Joyeux bin Kabodjo après l’avoir entendu nous dire que le public lui aurait manqué, et celui du Burundi encore plus car cela fait une année et demi qu’il n’a pas été au contact de ce beau public.

Lire aussi: Bukavu : « Le Caleçon du Patron », nouveau spectacle de Joyeux Bin Kabodjo et Espoir Bulangalire

Dommage que le Covid-19 ne lui permette d’embrasser tout le monde une fois sur place. Car l’hospitalité des burundais n’est plus à démontrer.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.