Itombwe : retrait temporaire de 3 ONG après une attaque près de Mikenge

rébellion - Barza Intercommunautaire. Sciété civile Kipupu. Denis Mukwege-Chef coutumier - Kipupu - Fizi- Itombwe-leaders des jeunes
Vu sur Kipupu dans le secteur d'Itombwe. Ph. Laprunellerdc.info

Dans la nuit du 14 au 15 novembre dernier, un groupe armé a attaqué le village Bilalo-Mbili à proximité de Mikenge, dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu. Cette attaque a entrainé la mort de sept civils et au moins sept blessés.

Selon le Bureau de Coordination humanitaire, trois organisations humanitaires ont relocalisé leurs équipes à Bukavu et Baraka, suite à cette attaque, en attendant un retour au calme dans les Hauts-Plateaux d’Itombwe.

Ces organisations sont notamment People in Need (PIN), ADRA, et HEKS/EPER.

Lire aussi Itombwe : au moins 5 civils tués à Mikenge, les FARDC chargent la coalition Gumino-Twirwaneho

Ce retrait de Mikenge, dans les hauts-plateaux d’Itombwe, intervient alors que l’ONG nationale KUA, partenaire de Save the Children, dit avoir recensé 162 enfants séparés de leurs familles suite à la crise de Bibokoboko, où des affrontements dans les Moyens-Plateaux de Fizi ont vu plus de 15.000 personnes se déplacer depuis mi-octobre. 150 enfants ont été placés dans les familles d’accueil transitoires de Baraka, et de villages environnants.

Signalons que la RDC est parmi les pays les plus touchés par la crise humanitaire. Sur les 274 millions de personnes qui auront besoin d’aide humanitaire et de protection dans le monde, 10% sont en RDC, soit 27 millions d’habitants.

Mais alors qu’on tend vers la fin de l’année, le plan de réponse humanitaire 2021 de la RDC est financé à hauteur de 742 millions de dollars américains, sur le 1,98 milliard requis, soit 37%.

Museza Cikuru

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.