Goma: lancement d’une campagne de sensibilisation contre les actes de justice populaire

campagne de sensibilisation-maisons - majengo - voleur - virunga-Kasika-Turunga-violée-civils
Vue aérienne sur la ville de Goma. Ph. Laprunellerdc.info

La campagne de sensibilisation pour la prévention des actes de justice populaire, a été lancée ce jeudi 25 novembre 2021 à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Organisé par le Foyer de créativité de la Société Civile du Nord Kivu, cette activité s’inscrit dans le cadre de son programme « Bonne puissance », qui vise à réduire la recrudescence des actes de violence dans la région de Grand lacs.

Selon le responsable de cette structure, le recours à la justice populaire prend une proportion inquiétante à Goma et dans les différents territoires du Nord-Kivu.

Cette pratique expose au même titre les bourreaux et les innocents. Au nom de la sauvegarde de l’ordre social et de la promotion de la vie, le foyer de créativité du Nord Kivu appelle les uns et les autres au respect strict de l’article 16 de la constitution de la RDC, qui stipule que: «La personne humaine est sacrée. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger. Toute personne a droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi qu’au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l’ordre public, du droit d’autrui et des bonnes mœurs.»  

Ronely Ntibonera, chargé de communication du Foyer de créativité de la société civile du Nord-Kivu, ajoute que l’objectif est aussi d’amener les membres de la communauté à différencier le mal du malfaiteur.

« Voilà pourquoi aujourd’hui nous avons par exemple, les parquets et les cours et tribunaux pour nous permettre d’élaguer cette question, au lieu de penser que c’est en tuant les bandits que nous allons remettre de l’ordre dans la communauté. Cela n’est pas une bonne option, car lorsqu’on tue le bandit peut-être qu’on est entrain de vouloir casser même le rythme des enquêtes. C’est empêcher les enquêteurs avoir une main mise sur toute la chaîne de cette structure des bandits, » précise-t-il.

A en croire ce dernier, l’idée de cette campagne, c’est de sensibiliser la population à comprendre que même si quelqu’un commet un mauvais acte, il y a moyen de le changer et qu’il serve d’exemple dans les jours avenirs. Ronely Ntibonera appelle donc les membres des communautés à déférer tous les cas similaires devant les instances habilitées, pour que justice soit rendue, et que les responsabilités soient établies.

Il sied de noter que cette campagne de sensibilisation est appuyée par l’ONG internationale 11.11.11 du royaume de Belgique.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.