Bukavu : grogne des agents de Namoya Mining, impayés depuis 23 mois

namoya mining - banro - agents
Des agents de Namoya Mining en sit-in à Bukavu

Les employés de la société d’exploitation minière Namoya Mining, filiale de Banro Corporation sont en sit-in depuis ce Lundi 22 Novembre 2021 devant leur bureau, dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Assis autour d’un feu allumé à côté de la chaussée, et sous un soleil accablant à l’endroit communément appelé « Ki Mti » à Muhumba, ces manifestants revendiquent 23 mois de salaire impayés et autres avantages auprès de leur employeur.

Lire aussi: Sud-Kivu: la société minière Banro en difficulté de payer ses agents

Ils promettent d’autres actions de grande envergure pour bientôt si leur employeur, Namoya Mining ne régit pas.

« Nous sommes ici en sit-in parce que ça fait 23 mois que l’employeur ne nous donne pas nos salaires. Nos familles sont chassées dans des maisons, nous manquons de quoi manger et nos enfants n’étudient plus. Nous nous réunissons ici devant la Société depuis trois jours pour revendiquer nos 23 mois impayés. Plusieurs collègues sont déguerpis dans des maison et bientôt, ils vont venir loger dans ces bureaux avec leurs familles », explique l’un d’eux.

Selon ces manifestant, depuis que leur employeur ne paye plus, ils ne sont plus bénéficiaires d’autres avantages comme par exemple les soins médicaux.

Lire aussi: Luhwindja: dénonçant des «procédures mafieuses», le Mwami Tony Naluhwindja prévient Twangiza Mining

« Depuis qu’il a cessé avec le salaire, même les soins médicaux ont cessé. Il y a des agents qui meurent faute des soins. Nos familles ne sont plus soignées, vraiment nous souffrons beaucoup », ajoute Prince Riziki, agent de Namoya Mining filiale de Banro Corporation.

Ils demandent au gouvernement Congolais de s’impliquer pour que leur employeur puisse s’acquitter de ses obligations.

Lire aussi: RDC : la société Banro vend sa mine de Namoya

Sur leurs calicots on peut lire « Les employés de Namoya Mining sollicitent l’implication des autorités politico-administratives afin que leurs droits et intérêts soient rétablis » ou encore « Les travailleurs de Namoya Mining S.A exigent le paiement de vingt-trois mois d’arriérés de salaire sans délai ».

Nous cherchons des solutions à cette situation

Du côté de l’employeur, on se veut rassurant. Une source rassure que des solutions sont en train d’être cherchées.

« Nous cherchons de solution à cette situation. Des accords ont déjà été trouvés avec les délégations syndicales. Nous sommes dans la phase d’exécution. Ça va se régler incessamment », rassure-t-on de ce côté.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.