Walungu : une femme accusée de sorcellerie brûlée vive à Luciga

luciga-Malangiro-Walungu-Nduba-dégâts-Kaniola Walungu pluie- Cibanda- Budodo
Vu sur une partie du territoire de Walungu. Ph. Laprunellerdc.info

Une femme d’une cinquantaine d’années a été brûlée vive par des habitants en colère ce lundi 13 septembre 2021 dans le village de Ntundu à Kakono, en groupement de Luciga, territoire de Walungu au Sud-Kivu.

La victime répondait au nom de Nzigire M’Cidanga, veuve et mère de 7 enfants. Celle-ci a été accusée de sorcellerie.

Cette information est confirmée par la Société Civile sous noyau d’Irhongo; groupement voisin de Luciga, qui dit condamner cet énième acte de barbarie.

« Nous condamnons fermement cette barbarie. Mettre fin à la vie d’une autre personne, n’est pas logique ni légal. La vie est sacrée et personne n’a droit de l’ôter à une autre personne. Cette pratique endeuille des centaines de familles, » dit à Larunellerdc.info, Antoine Bahizire, président de cette structure.

En outre, la Société Civile plaide pour le soutien aux organisations locales, en les dotant des moyens leur permettant de sensibiliser les communautés pour éviter des actes de justice populaire.

Pour rappel, la nuit de dimanche à ce lundi 13 septembre, une autre femme a été lynchée par un groupe de personnes dans le village de Mwimbi, dans le groupement d’Irhongo. La victime était aussi accusée de sorcellerie.

Depuis le début de ce mois de Septembre 2021, 5 personnes dont 4 femmes ont déjà perdu la vie à la suite des accusations de sorcellerie, amplifiées par le phénomène « Mujakazi », dans le territoire de Walungu.

Ézéchiel Mushagalusa, depuis Nyangezi

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.