Walungu : une autre femme accusée de sorcellerie tuée avec son mari à Lurhala

photographes-Nyangezi-enseignants
Nyangezi en territoire de Walungu. Ph. Laprunellerdc.info

Une femme d’une cinquantaine d’années, a été tuée par des habitants en colère, la journée de ce lundi 20 septembre 2021 au village Boya/Ciherano, dans le groupement de Lurhala, en territoire de Walungu au Sud-Kivu.

Selon les informations de Laprunellerdc.info, un groupe d’habitants ont accusé la victime, M’Bazirhasha, d’être sorcière, quelques jours après le séjour dans cette entité, des adeptes de la Mujakazi en provenance du territoire de Kabare.

Notre source indique que son mari qui voulait lui porter secours, s’est également vu tabassé à mort. M. Félicien, acheminé dans une formation médicale de la place après l’intervention de la Police, Nationale Congolaise qui a tiré des coups de balles en air pour disperser la foule, a rendu l’âme la matinée de ce mardi 21 septembre.

Camille Haki, acteur de la Société Civile locale, dit être profondément touché par cet acte «incivique et inhumain,» qu’il dit condamner.

«La justice est là, mais les jeunes gens se rendent justice. Les autorités doivent agir pour sécuriser les femmes qui sont aujourd’hui la cible à cause de ces genres d’accusations, » plaide-t-il.

Signalons que les cas de justice populaire sont devenus monnaie courante à Lurhala, en territoire de Walungu. Dans un mois, on note déjà 4 cas de justice populaire dans ce groupement.

Le cas le plus récent date du lundi 13 septembre dernier dans le village de Mwimbi, où un cas de justice populaire a coûté la vie à une veuve, mère de 7 orphelins.

Ézéchiel Mushagalusa, depuis Nyangezi

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.