Journée mondiale des personnes handicapées: pour un monde post Covid-19 inclusif

Handicap
Une personne vivant avec handicap à la frontière Ruzizi 1. (Image d''illustration) Ph. Laprunellerdc.info

« Leadership et participation des personnes handicapées pour construire un monde post Covid-19 inclusif, accessible et durable ». Tel est le thème choisi pour la célébration de la journée mondiale des personnes en situation de handicap, célébrée ce vendredi 2 décembre 2021.

Cette journée qui vise à promouvoir la compréhension des questions de handicap et à mobiliser le soutien pour la dignité de droit et le bien-être des personnes handicapées, est célébrée cette année dans un contexte de la pandémie du Covid-19.

Selon Blaise Bulonza, Coordonnateur de l’Initiative pour l’Avenir Meilleur (INAM), des avancées significatives sur le plan juridique ont cependant été enregistrées.

«Je me réjouis aujourd’hui du fait que nous avons déjà une proposition de loi portant sur la protection des personnes vivant avec un handicap qui vient d’être adoptée au sénat. Il y a beaucoup d’innovations notamment par rapport à la prise des décisions dans les instances de l’État. Le législateur propose que la personne vivant avec un handicap soit cooptée à 10% par les institutions politiques ou administratives et les entreprises publiques. Cela permet à cette catégorie de personnes de participer à la gestion de la chose publique,» a-t-il dit, dans une interview avec Laprunellerdc.info.

Toutefois, celui-ci révèle que cette catégorie de personnes dont il fait partie, continuent d’être victimes de plusieurs préjugés et stigmatisations, au sein de la société.

«Il y a beaucoup de préjugés au sein de la société pour cette catégorie des personnes. Comme dans certaines églises de réveil qui font de fausses prédictions, comme celle d’avoir une personne handicapée dans une famille serait une malédiction. Cela a créé beaucoup de retombées négatives,» a-t-il déploré.

Blaise Bulonza regrette le fait que la personne vivant avec un handicap ne soit pas facilitée dans sa vie quotidienne, et insiste sur le rôle qu’elle a à jouer dans la société, comme tout autre être humain.

«Il faut mettre en application cette proposition de loi portant sur la personne vivant avec un handicap qui sera bientôt promulguée, et avoir des autorités qui ont une vision et une volonté politique pour soutenir et améliorer les conditions de vie de ces personnes», plaide-t-il.

Veneranda R.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.