Uvira: les FARDC déjouent deux attaques armées dans la plaine de la Ruzizi

maï-maï - buhirwa - fardc-deux personnes - kigongo-bus - kiliba- luberizi - ruzizi - CONCERN; PAM vivres Issaya Kachura - Plaine de la Ruzizi - Luberizi- Rançon
Vue sur Bwegera dans la Plaine de Ruzizi.

Les Forces Armées de la RDC (FARDC) ont déjoué dimanche 21 novembre, deux attaques d’hommes armés à Ndunduma, et Nyakabere, dans la plaine de la Ruzizi, en territoire d’Uvira au Sud-Kivu.

 D’après APEVOV, une ONGDH locale qui nous livre l’information, l’armée est intervenue après qu’un habitant de Biriba, en groupement de Kabunambo, soit enlevé par des hommes armés non autrement identifiés vers les brousses de Nyarundari.

«Un résident nommé Gago Hali,  habitant à Biriba a été  enlevé par les hommes armés non autrement identifié vers les brousses de Nyarundari, où il s’est retrouvé  avec un autre victime de Kiliba. Toutes ses victimes ont été sauvé par les éléments FARDC qui ont tiré plusieurs balles. Vers 17 heures, plusieurs tirs ont été entendus dans des collines de Nyakabere 2 par les hommes armés Maï-Maï qui étaient en mouvement vers la rivière Ruzizi et en disant qu’ils vont saboté ce village, mais grâce aux interventions des éléments FARDC et les jeunes Wazalendo, la population a été sauvée,» nous dit APEVOV.

Cependant, vers 18 heures, un bus de l’agence Okapi Elsha Dai est tombé dans une embuscade des hommes armés non autrement identifiés au pont de Luberizi, en groupement de Luberizi.

Selon APEVOV, plusieurs biens et une importante somme d’argent, ont été emportés par ces malfrats.

Cette structure demande aux autorités de renforcer la sécurité dans la plaine de la Ruzizi pendant cette période de préparation des festivités de fin de l’année, au cours de laquelle des attaques armées deviennent de plus en plus récurrentes.

Abiud Olinde

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.