Uvira: des habitants en colère dénoncent un présumé détournement des fonds leur envoyés par le gouvernement central

La ville d’Uvira s’est réveillée sous une forte tension ce lundi 27 avril 2020. Des sinistrés des récentes catastrophes naturelles ont envahi les rues de la ville d’Uvira tôt le matin.

Selon des sources sur place, ces sinistrés sont descendus dans la rue pour dénoncer un présumé détournement d’une importante somme d’argent envoyée par le Gouvernement central, pour leur assistance. 

« Les sinistrés d’Uvira exigent la totalité de la somme de 300 000 000 FC leur envoyée par le gouvernement central, pour achat local des vivre, par le comité urbain de crise » peut-on lire sur le banderole des manifestants.

Une information que soutient la société civile citoyenne de la RDC sur place. Dans un mémorandum adressé au président de la République, et signé par son coordonnateur national, Me Guillaume Gezibwa, cette structure dénonce un présumé détournement de plus de 48 000 000 des francs congolais sur un total de 300 000 000 des francs congolais déboursés par le gouvernement central.

 » La population fait remarquer que contrairement à la volonté du chef de l’État, les autorités envoyées pour juste déposer la somme de 300 000 000 francs congolais, à Uvira, en ont profiter pour en faire leur volonté en commençant à se distribuer la dite somme selon leur amitié en vers telle ou telle autorité politique. C’est ainsi que la population exige de la commission conduite par le ministre Styve Mbikayi, d’ordonner la restitution de la somme de 48 000 00 en fc, déjà détournée pour la ville de Baraka, afin de faire plaisiraux gens. Et ceci avant de quitter la ville d’ Uvira.  » lit-on dans ce mémorandum.

Des allégations réfutées par des sources officielles sur place. Nos sources indiquent que la délégation venue de Kinshasa, qui est conduite par le ministre de l’action humanitaire Steve Mbikayi, aurait eu une réunion avec les représentants des sinistrés. 

Notons que des habitants sont toujours dans les rues et des activités restent paralysées dans la grande partie de la ville d’Uvira vers Kasenga.

Par ailleurs, des habitants de Kavimvira manifestent également pour demander que des machines de curage soient aussi affectées dans cette rivière qui continuent à les menacer.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.