Uvira : ACMEJ plaide pour la construction d’un réseau d’adduction d’eau à Katogota

musenyi-kitundu-Uvira-Rubanga-étrangers-février-Fizi-Chef du villade- défenseur judiciaire
Vue sur Uvira au Sud-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info

Pour répondre à la pénurie d’eau potable dont souffrent les habitants de Katogota, dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu, l’Association Contre le Mal et pour l’Encadrement de la Jeunesse (ACMEJ) plaide pour la construction d’un réseau d’adduction d’eau potable dans cette agglomération.

Ce plaidoyer est contenu dans une note d’alerte rendu publique par ACMEJ, et dont une copie est parvenue ce mercredi 13 octobre 2021 à Laprunellerdc.info.

Dans cette note, ACMEJ explique que les habitants de Katogota utilise l’eau salée de la rivière Ruzizi, «ayant toutes les saletés et microbes».

Selon elle, pour avoir un minimum d’eau potable, les habitants sont obligés de se rendre soit à Lubarika, soit à Kamanyola, marchant 5 à 7 kilomètres à pied.

«La construction d’un réseau d’adduction d’eau potable à Katogota pourrait mettre fin à cette souffrance de ses habitants, en leur permettant de s’approvisionner d’eau potable localement, au lieu de continuer à boire de l’eau sale qui cause beaucoup de morts à cause de maladies hydriques et épidémiques,» plaide l’organisation.

ACMEJ pense qu’il est temps que les gouvernements national et provincial interviennent, pour que les milliers d’habitats de cette contrée aient de l’eau propre.

Elle demande également aux agences humanitaires de venir en aide la population de Katogota, en installant ce réseau d’adduction d’eau potable, à défaut de l’intervention du Gouvernement.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.