Union Sacrée: Marie-Josée Ifoku appelle au soutien de la vision de Félix Tshisekedi

Marie-josée ifoku

Marie Josée Ifoku, présidente du parti politique Alliance des élites pour le Congo Nouveau (AENC); appelle la population Congolaise à soutenir la vision du chef de l’État; pour sortir le pays du chaos dans le quel il est plongé depuis des années.

Dans une interview accordée à la radio Oasis Congo émettant à Beni, ce jeudi 28 janvier 2021; Marie José Ifoku ditcroire à la façon de faire du président Félix Tshisekedi; qui selon elle, essaie d’éviter le plus possible que le sang continue à couler.

Elle pense que le chef de l’État mérite l’accompagnement de la population toute entière pour y arriver. Tout en saluant le combat politique entamé par Félix  Tshisekedi, celle-ci se dit très fière d’assister à un écroulement du système FCC; qui depuis plus de 20 ans; a selon elle, traumatisé le peuple congolais.

«Au Congo tout est urgent. C’est vrai que pour nous, la première urgence est que la guerre cesse à l’Est. Je crois que, si vous avez suivi la façon de faire du chef de l’État; il essaie d’éviter le plus possible que le sang continue à couler. Et donc il fallait une certaine stratégie, humilité pour pouvoir bien conduire ce bateau. Aujourd’hui nous sommes entrain d’assister à un écroulement d’un système (FCC) qui nous a traumatisé pendant plus de 20 ans. Je crois aux promesses de Félix Tshisekedi, mais je dois dire aussi à la population qu’à présent, la présidence de la République à elle seule ne pourra rien faire. Il faut l’adhésion du peuple congolais dans cette vision, à cette lutte de la délivrance d’un peuple » explique-t-elle.

Marie Josée Ifoku déclare garder encore beaucoup d’espoir pour un Congo nouveau; après la mise en écart de tous ceux qui empêchent le développement de la RDC.

«Personnellement j’ai beaucoup d’espoir et je crois que nous avons commencé à écrire une nouvelle histoire de notre pays; et je voudrais sincèrement que tout le peuple s’engage dans ce combat; et qu’ensemble nous puissions mettre la pression et mettre dehors tout cela qui nous empêche de prendre un véritable envol« ; ajoute-t-elle.

Roger Kambale, à Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.