Tueries à Kipupu: les étudiants Banyamulenge regrettent des morts, mais parlent d’une auto-défense des Twirwaneho

puits-chinoises-Kitemba-SOMINKI-accident-parcelle-WASH-Kitemba-Mwenga-Nyawanja-Kamituga -Matanende. cimetière-Kitemba Barza minier étudiants banyamulenge
Vue sur Kamituga, en territoire de Mwenga au Sud-Kivu

Le représentant des étudiants Banyamulenge au Sud-Kivu, estime que ce qui est arrivé à Kipupu (Itombwe) la semaine passée, est une situation déplorable, parce qu’ayant occasionné des pertes en vies humaines.

Dans un entretien avec Laprunellerdc.info ce mardi 21 juillet; Trésor Nkunzingoma parle cependant d’une auto-défense, faite par le groupe Twirwaneho; qui est parti répliquefr à l’attaque signée par les Maï Maï; deux jours après que des vaches des éleveurs Banyamulenge aient été emportées par ces derniers.

« On a vu ce que les députés, les chefs coutumiers et différents leaders communautaires ont écrits sur la situation de Kipupu. C’est vrai il y a eu ces attaques, mais c’est après que le village Kalingi où habitent des éleveurs Banyamulenge ait été attaqué par le groupe Maï Maï; et deux ou trois jours après, il y a eu des répliques des éléments Twirwaneho; qui d’ailleurs ont fait une déclaration via leur coordination, comme quoi; ils ont voulu répliquer en allant chercher leur bétail emporté à Kipupu. Et c’est au cours de ces affrontements où il y a eu des décès. » soutient-t-il.

Lire aussi Attaque Kipupu/Itombwe: des députés provinciaux évoquent un bilan de plus de 200 personnes tuées

Trésor Nkunzingoma, parle également d’une situation actuellement tendue dans le haut plateau de Fizi-Mwenga-Uvira; où il y a eu un cas d’attaque dans la nuit du 20 au à ce 21 juillet 2020 à Fizi dans secteur de Mutambala. Selon lui, le groupe Maï Maï a attaqué ici les éleveurs Banyamulenge, tuant et blessant certains et des vaches emportées. Il renseigne que des corps de certains sont actuellement à la morgue de l’hôpital de Baraka.

Ce représentant des étudiants Banyamulenge ajoute également qu’ en date du 17 juillet 2020; trois jeunes commerçants Banyamulenge, qui portaient leurs vaches vers Misisi; arrivés à l’endroit dit « 17 »; ils ont  été attaqués par un autre groupe des Maï Maï, alors qu’ils étaient accompagnés par des militaires FARDC.

Lire aussi Tueries de Kipupu: les bamis de Fizi et Itombwe ne veulent plus voir la Monusco dans la région

La communauté estudiantine Banyamulenge dit donc attirer l’attention du Gouvernement central et la communauté internationale; pour que des efforts soient fournis pour mettre fin à cette situation, qui selon elle; risque de mettre la zone de Fizi-Mwenga-Uvira dans une guerre interminable.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.