Tommy Tambwe aux groupes armés à Beni: «C’est l’heure de la paix et de la reconstruction du pays»

Tommy Tambwe
Tommy Tambwe est arrivé à Goma au Nord-Kivu

Le Coordonnateur national du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S), Tommy Tambwe Ushindi est arrivé dans la ville de Beni au Nord-Kivu, ce lundi 10 Janvier 2022.

Dans une interview accordée à la presse après son atterrissage à l’aéroport de Beni, Tommy Tambwe a affirmé qu’il vient dans la zone pour faire un état de lieux, mais aussi prendre en compte les préoccupations des parties prenantes : communauté, autorités, chefs des villages, Société Civile et d’autres, dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme.

«C’est une mission ordinaire qui consiste à faire l’état de lieux après que le PDDRC-S, soit installé. Vous savez, nous avons commencé l’état de lieux dans certaines provinces, nous avons été à Goma, Bukavu, nous venons de Bunia en Ituri, et il était nécessaire de venir ici pour cette mission et prendre en compte les préoccupations des parties prenantes, des communautés, des chefs coutumiers, la société civile….pour que leurs besoins soient intégrés dans la stratégie nationale du PDDRC-S », déclare-t-il.

RDC: «l’Ituri a besoin de la paix pour son développement» (Tommy Tambwe)

Celui-ci lance un appel aux groupes armés à quitter la brousse afin de contribuer au développement du milieu.

«Aux groupes armés qui ont pris les armes au nom d’une certaine idéologie patriotique ou religieuse quel que soit le motif, de comprendre que c’est l’heure de la paix à Beni et dans tous les villages du Nord-Kivu. Qu’ils adhérent au programme qui va les aider à s’intégrer dans la vie civile et ceux-là qui sont encore jeunes et veulent entrer dans l’armée doivent suivre le processus avant de s’enregistrer dans l’armée ou la police», explique Tommy Tambwe à LaPrunelleRDC.info.

Le Coordonnateur du PDDRC-S précise que des groupes armés réfractaires à ce processus seront traqués par les militaires en opération conjointe FARDC-UPDF.

«Maintenant ceux qui ne veulent pas accepter, ceux qui ne veulent pas se ranger dernière la voix Pacifique , la voix de la paix, l’état de siège va faire son travail et en finir une fois pour toute avec tous ceux qui sèment le désordre dans la province du Nord-Kivu,» affirme-t-il.

Tommy Tambwe a révélé que ce programme n’est pas militaire mais plutôt communautaire, car il ne va intégrer « aucun » rebelle dans l’armée ni la police.

«Le programme n’est pas là pour intégrer directement les éléments de groupes armés dans les FARDC ou dans la police avec leurs grade. Aucun élément de rebelle ne sera intégré dans l’armée ni la police,» indique-t-il.

Selon lui, s’il y a des jeunes qui veulent intégrer l’armée, ils doivent être démobilisés, et recommencer le processus au début comme tout autre civil.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.