Taxe RAM : le Ministre Kibassa sera face aux députés nationaux ce mercredi (Officiel)

illicite mwenga-sièges-chômage-Premier Ministre-motion-RDC-millions-majorité-plénières-pygmées-budget-projet de Assemblée Nationale-cérémonie-députés CACH - 15 septembre
Des députés à l'Assemblée nationale de la RDC. Ph. Tiers

L’Assemblée Nationale confirme la tenue ce mercredi 13 octobre 2021, d’une plénière qui sera consacrée notamment à la réponse du Ministre des Postes et Télécommunications Augustin Kibassa Maliba, aux préoccupations soulevées le 29 septembre dernier par les députés nationaux, au sujet de la taxe RAM.

L’information est contenue dans une communication du Rapporteur de la chambre basse du Parlement, qui annonce que la plénière débutera à 10 heures.

Le Bureau de l’Assemblée Nationale était déjà accusé d’avoir retardé la convocation du Ministre Kibassa, qui devrait s’expliquer 48 heures seulement après la plénière du 29 septembre, où il répondant à une question orale lui adressée par le député Claude Misare, concernant la taxe RAM.

Lors de cette plénière, plusieurs députés issus de l’opposition et même de l’Union sacrée avaient jugé illégale cette taxe, certains parlant même d’une «escroquerie». Ces derniers ont même demandé la suppression de cette taxe, ainsi que la démission du ministre Augustin Kibassa.

Déjà ce mardi 12 octobre 2021, une motion de défiance a été déposée au Bureau de l’Assemblée Nationale, pour le départ du Ministre Kibassa, accusé d’avoir institué « illégalement » la taxe RAM. Selon le député Bulambo Kilosho, initiateur de ladite motion, le Règlement d’ordre intérieur de la chambre basse est clair, en ce qui concerne les membres du Gouvernement, qui ne répondent pas aux préoccupations des élus nationaux.

«Le délai de 48 heures accordé au Ministre des PTNTIC pour venir nous répondre a été dépassé. Le Ministre est ici mais il n’est pas venu nous répondre. Notre règlement intérieur est clair. Comme il n’est pas venu dans le délai qui lui a été accordé, le Parlement a le droit d’initier une motion de défiance contre lui. Parce qu’il n’a aucun respect pour les institutions nationales. Nous parlons de l’état de droit. Il doit être dans nos cœurs tous. C’est la primauté de la loi. Si nous avons mené avec nos collègues un même combat pour le peuple congolais, aujourd’hui nous sommes à la croisée des chemins. Ceux qui aiment le peuple, et qui disent le peuple d’abord, c’est le moment. Quand nous avons débattu autour de cette question, vous avez vu qu’il n’y avait ni majorité ni opposition. Nous avons tous parlé pour le peuple congolais. Mais hier, j’ai entendu que nos collègues de l’Union sacrée étaient au fleuve Congo hôtel. Et ils y ont reçu le Ministre Kibassa. S’ils changent leur discours, vous saurez vous-même quel type de députés vous avez dans cette chambre basse. Et s’ils restent avec nous, nous allons les applaudir,» a déclaré cet élu du Sud-Kivu, après le dépôt de sa motion.

Le député Bulambo Kilosho a par ailleurs précisé que les chiffres avancés par le Ministre des PTNTIC, concernant les frais mobilisés dans le cadre de la taxe RAM, sont contraires à ceux avancés par les députés et d’autres organisations.

«Le Ministre a dit 25 millions mobilisés par la taxe RAM. Mais les députés ont calculé plus de 80 millions. Et d’autres organisations qui ont consulté les maisons de télécommunication évoquent un chiffre de 900 millions de dollars cette année. Cet argent est parti où ?,» s’est-il interrogé.

Museza Cikuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.