Sud-Kivu: trois mois après l’affaire 3.500 000 USD, le député Jérémie Basimane tient toujours et évoque la responsabilité du bureau de l’Assemblée provinciale

intolérance - crédits provisoires - intérim - rébellion garde du gouverneur assaillants - bukavu - groupement - bijombo - défiance-Zacharie Lwamira-gouvernorat-Jérémie Basimane-Heri Kalemaza (PCP)
Gouvernorat de province du Sud-Kivu

L’affaire dite 3 millions 500 mille dollars de dette contractée par la province du Sud-Kivu dans une Banque de la place est loin de dire son dernier mot. Trois mois après la transmission de la question écrite du député provincial Jérémie Basimane adressée au Gouverneur de province pour avoir des éclaircissements sur ladite dette, l’auteur n’a jamais reçu une quelconque explication de la part de l’exécutif provincial.Dans sa lettre du 28 février 2020, adressée au bureau permanent de l’Assemblée Provinciale, l’auteur de la question qui cite des sources sûres du cabinet du Gouverneur, dit avoir appris que les éléments de réponse de l’autorité provinciale ont bel et bien étaient transmis au bureau de l’organe délibérant dans le délai imparti dans le règlement d’ordre intérieur de cette institution.

Dans cette lettre Jérémie Basimane veut obtenir de la part du bureau de l’organe délibérant la notification des éléments de réponse qui visiblement sont bloqués au nouveau du bureau du président de l’Assemblée provinciale.

Il cite l’article 173 de leur règlement d’ordre intérieur portant publication des questions orales et écrites ainsi que leurs réponses au bulletin officiel de l’organe délibérant.

Jérémie évoque également l’esprit des autres articles du règlement d’ordre intérieur à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu qui stipulent que l’auteur de toute question doit donner son avis final après exploitation des réponses de sa question avant toute publication. Chose qui selon lui n’a jamais lieu depuis la réception des éléments de réponse de sa question par le bureau de l’Assemblée Provinciale.

Il dit vouloir ainsi obtenir ces éléments afin d’en faire connaissance à la population ( ses électeurs) qui veut avoir la lumière sur les questions posées à l’exécutif provincial.

Pour rappel, lors de son adresse en plénière devant les députés provinciaux pour la défense du budget rectificatif de 2019, le Gouverneur de province du Sud-Kivu avait avoué avoir contracté une dette de 3.500.000 dollars américains au nom de la province pour couvrir les dépenses d’urgence dans la réhabilitation du tronçon routier Place Mulamba- Ruzizi 1er. Un motif que certains députés et une certaine opinion n’avaient pas pu comprendre pour plusieurs raisons.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.