Sud-Kivu : très bonnes relations entre congolais et Chinois de l’O.R.C Sarl (témoignages)

o.r.c - travailleurs - relations - mwenga
Des travailleurs congolais de l'O.RC Sarl

Alors que plusieurs images circulent sur les réseaux sociaux accusant des sujets chinois de maltraiter leurs collègues congolais dans des entreprises minières, les travailleurs de la Société Orientale Ressource Congo Sarl (O.R.C) ne se sentent pas concernés, leurs relations sont plutôt bonnes.

Dans plusieurs témoignages, ces travailleurs O.R.C affirment que leurs relations interpersonnelles et professionnelles sont harmonieuses avec leurs collègues chinois. Les images, disent-ils qui circulent sur les réseaux sociaux ne concernent pas leur Société.

Déjà dans une déclaration, ces travailleurs de l’O.R.C Sarl avaient plaidé pour la reprise du travail en attendant les pourparlers entre le gouvernement et les sociétés concernées.

Lire aussi: ORC Sarl dénonce «des fausses informations» l’accusant d’exercer illégalement ses activités minières à Mwenga

Nous plaidons pour la lavée de la mesure qui constitue un manque à gagner pour nos familles et toutes les parties prenantes au projet surtout que l’entreprise a déjà présenté toutes les preuves justifiant sa présence dans le territoire de Mwenga », demandaient les travailleurs de l’O.R.C dans un message adressé aux autorités nationales et provinciales.

Pour rappel, le Gouverneur du Sud-Kivu avait décidé de suspendre les activités d’au moins 6 sociétés minières et leurs coopératives exerçant à Mwenga au Sud-Kivu. Parmi elles, l’O.R.C Sarl.

Mais dans une déclaration rendue publique ce 7 Septembre 2021 dernier, la Société Orientale Ressource Congo (O.R.C Sarl) avait balayé toutes les accusations contre elle l’indexant d’exercer illégalement dans le territoire de Mwenga au Sud-Kivu et rassure qu’elle est une société de droit Congolais à part entière. La Société était formelle : elle travaille dans la légalité.

« L’ORC est une société de droit Congolais régulièrement constituée et détenant une personnalité juridique et de titre lui permettant d’opérer dans le secteur minier industriel à petite échelle », disait la déclaration.

Lire aussi: Sud-Kivu : Ngwabidje passe à l’action et suspend 6 sociétés minières et leurs coopératives à Mwenga

Elle ajoutait qu’elle travaillait avec Banro Mining dans sa filiale Kamituga Mining où elle possède des titres mais aussi elle exécuté son cahier des charges vis-à-vis des populations locales directement touchées par ses projets.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.