Sud-Kivu : pas de cas d’Ebola mais il faut être vigilant (Gouvernement)

cas Ebola MSF
Une équipe Ebola d'enterrement "digne et sécurisé"

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu rassure qu’aucun cas de la fièvre hémorragique à virus Ebola n’est encore signalé dans la province.

Une précision faite par le vice-gouverneur du Sud-Kivu à l’issue d’une réunion avec les acteurs œuvrant dans le domaine de la santé ce jeudi 2 Août 2018 à Bukavu.

Hilaire Kikobya invite la population à vaquer librement à ses occupations et à respectant toutes les mesures d’hygiène pour la prévention de la maladie.

« Nous vous rassurons qu’aucun cas ni alerte n’est encore signalé dans notre province. A cet effet, la maladie à Virus Ebola étant une maladie hautement mortelle se transmettant  par contact direct, nous vous appelons à l’observation des mesures universelles suivantes : Le lavage correct des mains au savon ou à la cendre ; éviter de toucher ou consommer tout animal malade ou trouvé mort ; renforcer les règles d’hygiène en milieu hospitalier ; informer immédiatement la structure de santé la plus proche de tout cas présentant une fièvre accompagné d’une hémorragie ou saignement ; se soumettre dans l’ordre et le calme aux mesures préventives prises aux postes frontaliers, ports, aéroports et autres points d’entrée de la province » a dit Hilaire Kikobya, dans sa communication.

Il renseigne que le gouvernement et les partenaires viennent de redynamiser le comité de crise avec toutes les commissions afin de coordonner la lutte.

La maladie à virus Ebola est déjà confirmée dans l’agglomération de Mangina, trente kilomètres, à l’ouest de la ville de BENI, c’est dans le territoire de BENI, au Nord-Kivu.

La confirmation émane du Ministre de la santé dans une communication spéciale du 01er  Août en rapport avec la situation épidémiologique dans la zone.

Six échantillons prélevés chez des patients hospitalisés sont arrives à Kinshasa ce mardi 31 juillet et ont été analysés par l’Institut national de Recherche Biomédicale (INRB). De six échantillons analysés, quatre se sont révélés positifs à la maladie à virus Ebola. Le séquençage est en cours à l’INRB afin d’identifier la souche du virus.

Selon le communiqué du ministère de la santé, vingt-six cas de fièvre avec des signes hémorragiques, dont vingt décès sont déjà enregistrés dans l’aire de santé de Mangina située dans la zone de santé de Mabalako, territoire de BENI, dans la province du Nord-Kivu.

Florence Ashuza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.