Sud-Kivu: Olive Mudekereza s’implique pour la restitution des fonds des petits commerçants saisis à la frontière Ruzizi 1

Des petits commerçants au poste frontalier Ruzizi 1
Des petits commerçants au poste frontalier Ruzizi 1. Ph Laprunellerdc.info

Le député national Olive Mudekereza vient  de saisir le ministre national des Finances; pour la restitution des fonds des petits commerçants saisis à la frontière Ruzizi 1 en ville de Bukavu, pendant la période de confinement.

Dans une note de plaidoyer adressée au Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), avec copie au ministre congolais des Finances;  l’élu de Walungu revient sur les circonstances dans lesquelles des sommes de plus de 16.000 et 11.000 dollars américains ont été saisies; et affirme son souci de voir les propriétaires de cette somme qui sont des petits commerçants transfrontaliers et des micro entreprises; bénéficier de leurs «maigres capitaux» pour sauver l’économie de la province du Sud-Kivu.

«Pendant la période de Covid-19 la ville de Bukavu a connu une pénurie sans précèdent de certains produits alimentaires. Dans le souci de sauver des vies humaines, les membres des associations, des groupes des femmes ont mis ensemble en contribution des sommes d’argent; allant de 200 à 1.000 dollars par personne, atteignant un montant global de plus de 11.000 dollars. Malheureusement par leur ignorance, ils n’étaient plus autorisés, conformément à la règlementation bancaire sur le change en RDC; de pouvoir  traverser les frontières avec un tel montant individuellement. Or à cette période, où les frontières entre la RDC et  ses voisins de l’Est étaient fermées, exception faite seulement pour les marchandises; on devrait autoriser cela, car le chauffeur n’agissait  pas pour son propre compte.» écrit Olive Mudekereza.

Lire aussi Bukavu: le PFCGL satisfait du système de groupage qui a facilité le commerce transfrontalier pendant le Coronavirus

Il fait savoir que cette somme était constituée par les efforts de deux groupes, dont l’un composé des femmes et des hommes; et l’autre une dizaine de micro entreprises, qui selon lui  avaient mis en commun un groupage d’une somme de 16.000  dollars de mars à mai; qu’ils avaient remis à un chauffeur pour aller acheter pour eux des marchandises.

«Les deux groupes malheureusement se sont fait saisir leur maigre capital; par les services d’immigration de douanes et sécurité à la frontière de Ruzizi 1; qui les ont directement cautionnés à la banque centrale du Congo siège de Bukavu.» regrette-t-il

De ce fait, l’ancien président provincial de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC); demande au ministre des finances à travers le Gouverneur de la BCC; et autres services intervenant à cette période dans les frontières dont la DGM; de pouvoir trouver des voies et moyens pour restituer ces fonds qui selon lui contribueront à l’économie du Sud-Kivu.

«Ce sont des ménagères, des artisans des microentreprises; des petits commerçants qui sont déjà victimes de plusieurs sinistres des incendies; des inondations, ou voir même des tremblements de terre et des guerres depuis 1993 jusqu’à ce jour, et qui pour cela votre appui particulier du Gouvernement, alors qu’ils ont sauvé l’économie du Sud-Kivu pendant cette période cruciale.» rappelle Olive Mudekereza.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.