Sud-Kivu: montée des cas de covid-19, le CCPSC parle d’une faible communication

wazalendo - sajecek - septembre - dycod - manifestation - Nkafu-communes-CCPSC-Bukavu-Covid-19
Vue sur une partie de la ville de Bukavu

Le Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile du Sud-Kivu (CCPSC) s’est pour la première fois exprimé sur la situation sanitaire qui prévaut dans la province.

Dans une déclaration faite le 9 janvier dernier à Bukavu, Zozo Sakali et Faustin Katanga, respectivement, coordonnateur provincial et coordonnateur provincial adjoint du CCPSC, disent avoir constaté l’existence d’une deuxième vague de la Pandémie Covid-19.

Dans cette déclaration, le CCPSC pointe du doigt la faible communication sur les mesures barrières malgré les instructions édictées par les autorités. « Cet état des faits aggrave le risque de propagation rapide de la Covid-19 en province », alerte-t-il.

Pour pallier à cette situation, le CCPSC propose une mobilisation de la population autour des mesures barrières face à la deuxième vague, qui demeure un danger permanent. À la population, il suggère d’écouter les autorités politiques et sanitaires qui « ont le monopole » de l’orientation pour stopper la propagation de la Pandémie.

Aux organisations de la société Civile, de sensibiliser la population sur les mesures barrières ainsi que sur les dangers de la Covid-19 qui continue à planer.

Le CCPSC demande aux autorités provinciales, de mettre sur pieds une stratégie de communication efficace afin de promouvoir l’appropriation de la lutte contre cette maladie par la population, mais aussi de régulariser la situation précaire des prestataires des soins afin de leur permettre de lutter contre ses ravages dans la tranquillité et l’esprit professionnel.

Il demande aux partenaires techniques et financiers, d’appuyer les efforts des organisations de la société civile dans la sensibilisation et la lutte contre la propagation du Covid-19 et d’aider le gouvernement dans la prise en charge de cette pandémie.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.