Sud-Kivu: l’UNC Fizi mérite également d’être représenté dans le prochain gouvernement (Nerval Songolo Mutambala)

L’actualité au Sud-Kivu reste dominée par les agitations autour de la formation du prochain gouvernement provincial par le nouveau Gouverneur Théo Ngwabidje.

Au Sud-Kivu, une liste proposée par le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) fait toujours débat au sein de ce parti politique.

La dernière réaction est celle de Nerval  Songolo Mutambala, Président ligue de la jeunesse UNC à Fizi au Sud du Sud-Kivu.

«Fizi regorge  des personnes  compétentes, intègres et sérieuses qui s’étaient  non seulement sacrifiées  en moyens et ressources  pour le parti mais sont restés fidèles et qui s’étaient refuser de trahir  leur parti et leur leader charismatique et président national, Vital Kamerhe malgré les avances et approches des partis politiques  qui ont détruits  et mis en genoux ce pays et la province. Sans me faire contre dire avec qui que ce soit, je peux citer ici Monsieur Cissa Wa Numbe Gaston notre leader incontesté de l’UNC  de territoire de FIZI qui non seulement avait résisté les avances pour rejoindre le rang FCC lorsque certaines personnes  s’était faites embarquer et avait trahi le parti et les espoirs de toute leur population mais s’était surtout sacrifier seul jusqu’à payer avec ses propres moyens les cautions de ses camarades candidats  à la députation provinciale ratée de 2015 qu’on ne lui a pas remboursé. Il a même assuré et pris  en charge les coûts  de campagne de certains candidats  sur la liste de l’UNC aux élections de 2018 truquées de la manière dont tout le monde connait la suite de ces résultats proclamés » dit Nerval Songolo.

Celui-ci pense que les sympathisants réclament au gouverneur de  province du sud- Kivu, au  président de la république  et à son Directeur de Cabinet de revoir  et revisiter leur liste de nominations pour que l’UNC/Fizi  soit aussi représenté «valablement et équitablement » dans les institutions tant nationale que provinciales ceci pour raison et logique « d’équilibre politique  et territoriale ».

Pour rappel, des sympathisants et militants de quelques partis politiques de Cap pour le Changement (CACH) et Front Commun pour le Congo (FCC) ont manifesté au début de la semaine dans la ville de Bukavu pour soit réclamer 50% des postes dans le prochain gouvernement provincial pour les uns, soit pour être représenté dans l’équipe gouvernementale. Des mutualités et autres groupes ethniques tentent également d’avoir une représentation dans l’équipe Ngwabidje.

Jean-Luc M.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.