Sud-Kivu: les sociétés civiles disposent désormais d’un cadre de concertation

La province du Sud-Kivu dispose désormais d’un comité du cadre de concertation de la société civile.

Il s’agit d’une synergie des forces sociales capable de canaliser les aspirations de la population, selon les concernés.

Le comité a été officiellement présenté ce mardi 30 janvier 2018 au cours d’un point de presse animé par les principales structures de la société civile.

Ces structures sont convaincues que cette unité peut contribuer dans la lutte positive pour l’avènement de la démocratie et d’un Etat de droit plus fort.

Cela constitue un cadre de contact, de dialogue, d’échange d’information et d’influence des politiques sectorielles concernant la vie de la nation et de la province.

Ce cadre de concertation est pour le moment constitué du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu BCSC, de la Nouvelle dynamique de la société civile NDSCI, de la Nouvelle société civile Congolaise NSCC, de la Fédération de la société civile, de la société civile pour les élections et la bonne gouvernance, SOCIELEC et de « l’Union fait la force », UFF.

Le CCPSC sera dirigé par Patient Bashombe du BCSC comme président suivi de Nicolas Lubala de la NDSCI comme 1er vice-président, Monsieur Faustin Katanga de la NSCC comme 2ième vice-président, et Wilermine NTAKEBUKA de la fédération de la société civile comme 3ième vice-présidente. Le secrétaire exécutif est Raoul Kitungano de la SOCIELEC et Roger Matabaro de l’UFF et le 2ième secrétaire exécutif.

Ce comité est mis en place après la réunion d’harmonisation tenue le 15 décembre dernier regroupant les différentes faitières de la société civile du Sud-Kivu.

Honneur-David Safari

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.