Sud-Kivu : le Gouverneur ordonne le retrait « immédiat » de tous les militaires dans les sites miniers

mukera - kamituga - personne - kamituga -accident -mines. Mwenga -personnes. accident de mines -Kamituga. Kamituga carré minier banro - Ministre des mines- Justice - Pour - Tous- Sugulu
Site minier Calvaire, Kamituga. Ph. d'illustration

Le Gouverneur de province du Sud-Kivu vient d’ordonner le retrait « immédiat » de tous les militaires commis à la sécurité des carrés miniers sur toute l’étendue de la province.

Cette décision de l’autorité provinciale est contenue dans un communiqué rendu public ce jeudi 12 août 2021.

Lire aussi: Mwenga: des sites miniers demeurent contrôlés et exploités par des militaires FARDC

Dans ce communiqué, le Gouverneur Théo Ngwabidje, motive cette décision par les résolutions du Conseil de Sécurité du mardi 3 août 2021 et qui selon lui a décidé que les militaires ne soient plus commis à la sécurité des sites miniers.

Cette décision du Gouverneur intervient après plusieurs dénonciations faites par des associations et des opérateurs miniers, qui dénoncent l’immixtion des militaires dans les activités minières dans plusieurs régions. Cela est fortement remarqué dans le territoire de Mwenga.

Selon les différents rapports, des militaires présents dans les sites miniers y orchestrent des tracasseries auprès des exploitants miniers. D’autres s’adonnent à des activités d’exploitation des minerais, pourtant interdites par la loi.

Lire aussi: Mwenga: le chef de groupement Mpute aux arrêts à Kitutu, les exploitants chinois de l’or pointés du doigt 

Dans la région de Mwenga encore une fois, des organisations et défenseurs des droits de l’homme ont dénoncé il y a peu la présence d’éléments FARDC aux côtés notamment d’exploitants étrangers, dont des chinois.

Bertin Bulonza

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.