Sud-Kivu: le FCC met en garde ceux qui tentent de saboter la personnalité de Néhémie Mwilanya «une opportunité pour la province»

Les partis politiques et regroupements membres du Front Commun pour le Congo en province du Sud-Kivu disent mettre en garde les personnes mal intentionnées qui tentent de saboter la personnalité de leur coordonnateur national Néhémie Mwilanya, l’accusant de vouloir déstabiliser la province ou de vouloir mettre en mal des autres notables du Sud-Kivu, alors qu’il est, disent-ils, en dehors de toute sorte de complot contre la province.

Au cours d’une conférence-débat qui a connu la participation de plusieurs cadres et présidents fédéraux des partis membres du FCC, ces derniers ont expliqué que Néhémie Mwilanya a toujours milité pour le développement et l’émergence de la province du Sud-Kivu, depuis qu’il était Directeur de Cabinet de l’ancien président Kabila jusqu’au poste qu’il occupe actuellement.

S’adressant aux cadres présents, le coordinateur provincial du FCC Safari Mugaruka a été clair quant à la situation actuelle de l’AFDC et Alliés de Bahati Lukwebo face au FCC.

Selon lui, il est incompréhensible que Mwilanya soit accusé de vouloir effacer Lukwebo de la carte politique congolaise, vu que «Bahati Lukwebo s’est mis lui-même en conflit avec les règlements et la charte du FCC».

Il explique également que des rumeurs ont circulé disant que c’est Mwilanya qui a initié l’affaire de 15 millions pour discréditer Vital Kamerhe, alors que c’est un conseiller du ministre de l’économie qui avait alerté sur la disparition de cette somme du trésor public, avant d’être récupérée par les médias et l’Inspection générale des finances qui avait voulu commencer des enquêtes.

Safari Mugaruka, également Secrétaire Exécutif Provincial du PPRD, insiste que Mwilanya n’a jamais voulu déstabiliser qui que ce soit ou même être tribaliste vu que, rappelle-t-il, il a même fait nommer Claude Nyamugabo ministre au compte du PPRD, avec qui il n’a pas les mêmes origines.

Ce qui pousse le chargé de mobilisation au FCC Bernard Zagabe à affirmer que l’émergence du Sud-Kivu est possible avec la position qu’il occupe actuellement au niveau de la coalition FCC-CACH, vu qu’il pourra canaliser les investissements au profit de sa province.

Bernard Zagabe appelle tous les membres, militants et cadres du FCC à la solidarité envers  leur coordinateur national, mais aussi à soutenir les membres de l’AFDC et Alliés qui sont restés fidèles au FCC et qui selon lui subissent diverses menaces ici au Sud-Kivu.

«Nous avons pris l’engagement de nous mobiliser comme un seul homme pour solidariser avec tous nos représentants au niveau national afin que le FCC commence à se réorganiser. Nous voudrions d’abord échanger concernant la présence de Nehemie Mwilanya à la coordination nationale du FCC. On sent effectivement que c’est une opportunité pour notre province par le fait que tout se passe au niveau de la coalition FCC-CACH, et lui comme natif du Sud-Kivu, il doit canaliser les désidératas et tout ce qui va se décider pour l’intérêt de Sud-Kivu» affirme-t-il.

Celui-ci annonce que des mobilisations seront faites et le FCC va bientôt organiser des grandes manifestations afin de renouveler la confiance de leurs membres envers les responsables de ce regroupement, et ce sera possible, car affirme-t-il, «le nombre de gens qui sont venus à cette petite activité prouve que nous pouvons réussir à mobiliser tout Bukavu».

Museza Cikuru

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.