Sud-Kivu: le bilan de l’éboulement dans le site de Kalimbi (Kalehe) s’élève à 14 morts (recherches en cours)

Au fur et à mesure que les recherches avancent, le bilan s’alourdit après l’éboulement dans un puits de cassitérite au site minier de Kalimbi, Nyabibwe, groupement de Mbinga-Nord, en territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

Pour l’instant, la Société Civile vient de compter 14 corps sans vie après un travail fatigant de recherche des corps commencé depuis la matinée de ce mercredi 27 mars 2019.

Selon Delphin Birimbi, président de la Société Civile de Mbinga-Nord et présent sur le lieu pour les opérations de recherche, une personne est décédée parmi les 10 blessées qui avaient été acheminées dans une structure sanitaire de la place.

Il s’agit des opérations complexes pour trouver les personnes dans ce puits, témoigne Freddy Ruvunangiza, notre journaliste sur place.

Les habitants souhaitent pour l’instant que l’autorité soit impliquée pour les aider à retrouver les autres restants.

Dans la matinée, la Société Civile locale parlait de plus de 40 personnes qui pourraient se retrouver dans les décombres.

Les autorités sont toujours silencieuses pour l’instant

Les autorités au niveau provincial ainsi que territorial sont restées muettes sur cette question depuis le matin.

Difficile de joindre jusque-là l’administrateur du territoire de Kalehe.

Province minière, le Sud-Kivu connait ce genre d’incident dans des sites exploités par des creuseurs artisanaux. De Fizi à Mwenga, Walungu à Kalehe, des morts ont toujours été enregistrées et aucune autorité provinciale n’a annoncé des mesures pour renforcer la sécurité de ces citoyens qui, pourtant, contribuent au budget provincial par leur activité.

Dans chacun de ces incidents, aucune autorité politique ne s’est jusque-là déplacée pour constater les dégâts sur le lieu des évènements.

Les acteurs œuvrant dans le secteur minier ont toujours dénoncé « l’irresponsabilité» des dirigeants dans ces dossiers.

Jean-Luc M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.