Sud-Kivu: «La Prunelle RDC asbl» réfléchit avec des jeunes sur leur rôle dans la stabilité des institutions

La Prunelle
Atelier de La Prunelle RDC ce samedi à Bukavu

«La Prunelle RDC Asbl» a tenu ce samedi 8 janvier 2022 à Bukavu, une tribune d’expression populaire, sur Quel nouveau leadership pour la stabilité et l’émergence du Sud-Kivu.

Cette tribune d’expression populaire qui entre dans le cadre de son projet Tufaulu Pamoja « Réussissons ensemble », avait comme objectif identifier le rôle des jeunes dans la stabilité des institutions, l’émergence de la province du Sud-Kivu.

Dans la salle de l’hôtel Mont Kahuzi, plusieurs jeunes responsables des organisations, ont également été édifiés sur leur participation aux instances de prise des décisions et la paix. À côté d’eux, des doyens acteurs de la Société Civile, des notables, et des autorités politico-administratives.

Aucune description disponible.
des jeunes dans l’atelier de La Prunelle RDC ce samedi à Bukavu

Les différents intervenants ont soulevé plusieurs défis auxquels fait face la province du Sud-Kivu, mais également qui freinent la participation de jeunes dans les instances de prise des décisions.

Certains participants estiment que les jeunes ont longtemps été là, à la solde des « vieux » soit dans les partis politiques ou ailleurs. Selon eux, il est temps d’impliquer cette jeunesse dans la gestion et l’émergence de la province du Sud-Kivu.

Kyalangalilwa
Nicolas Kyalangalilwa devant les jeunes

A cette même occasion, ces derniers ont défini une nouvelle vision pour la province du Sud-Kivu, en vue d’un développement durable et de la stabilité des institutions.

Lire aussi Tufaulu Pamoja: une trentaine de jeunes formés par «La Prunelle Asbl» à Bukavu s’engagent dans la consolidation de la paix

Un certain nombre d’actions ont été proposées par les participants, pour rendre effective leur participation dans la gestion de la province du Sud-Kivu.

Ces propositions seront traitées et validées, avant d’être soumises aux instances de prise des décisions, fait savoir Judith Maroy, Directrice exécutive de La Prunelle RDC Asbl.

Judith Maroy
Judith Maroy

«On a échangé sur la situation, on a évalué les défis auxquels la province fait face et quelle peut être la contribution de la Jeunesse. À l’issue de la séance, des engagements ont été pris par le parti et nous pensons dans les prochains jours mettre sur pied tout ce qui dit. On va devoir capitaliser tout cela et devenir une vision pour la province du Sud-Kivu : que veut faire les jeunes du Sud-Kivu, que veulent les jeunes du Sud-Kivu pour leur province. On a constaté que des jeunes étaient relégués au second plan. Chaque fois qu’il fallait prendre des décisions importantes pour la province, on ne pouvait les trouver seulement que dans des groupes armés ou en avant plan dans les combats des notables. Mais quand il s’agit de la distribution des postes, des jeunes étaient écartés et on a pensé que ça ne devrait plus être le cas. On devrait maintenant passer au transfert des connaissances et des pouvoirs. Et c’est ce que nous sommes en train de faire maintenant pour y arriver,» explique Mme Judith Maroy.

Selon la Directrice exécutive de La Prunelle RDC Asbl, avec ces activités d’échanges intergénérationnelles, et des multiples propositions faites lors de ces assises, l’année 2022 sera différente : une année où des jeunes seront des «acteurs» que des «spectateurs», dans la prise des décisions en province.

Différentes autres activités sur ce thème sont prévues par La Prunelle RDC Asbl dans le cadre du projet Tufaulu Pamoja qu’elle exécute, avec l’appui financier de l’Ambassade de la Suède, à travers CAFOD.

Héritier Bashige M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.