Sud-Kivu : la Composante « Confessions Religieuses » de la Société Civile dévoile son candidat à la plénière de la CENI

composante - confessions - religieuses - societé civile - sud-kivu
Lecture de la déclaration des Confessions Religieuses de la Société Civile du Sud-Kivu. Ph. LaPrunelleRDC.Info

La Composante « Confessions Religieuses » de la Société Civile du Sud-Kivu, attire l’attention des acteurs de la vie politique actuelle sur la nécessité de poser progressivement des gestes concrets qui rassurent et conduisent vers les élections. Elle en a profité pour soutenir la candidature de Pacifique Byumanine à la plénière de la CENI.

Elle l’a dit dans une déclaration faite ce samedi 17 Juillet 2021 devant la presse locale.

Lire aussi: CENI: les confessions religieuses s’activent pour désigner leurs candidats

La Composante « Confessions Religieuses » de la Société Civile du Sud Kivu rappelle que l’alternance au pouvoir est un élément fondamental de la démocratie née des grands efforts qui ont conduit la RDC à l’organisation régulière des élections.

« Les dernières élections et les institutions qui en ont découlé n’ont pas réussi à satisfaire les espoirs d’un peuple en quête de paix, de justice et de mieux être. A moins de 3 ans de la fin des échéances électorales en cours, on ne remarque pas suffisamment d’indicateurs qui nous conduisent vers l’organisation des prochaines élections », dit la Composante « Confessions Religieuses », de la Société Civile du Sud-Kivu.

Elles demandent donc aux populations Congolaises de rester vigilantes et de se mobiliser davantage pour exiger les élections et défendre la démocratie en RDC.

Concernant le bureau de la CENI, la composante « Confessions Religieuses » dit attendre une « CENI » indépendante et capable de contribuer aux efforts de la démocratisation du pays et l’organisation des élections libres et démocratiques.

Tout en soutenant la candidature de l’un de leur Me Pacifique Byumanine au sein de l’Assemblée plénière de la CENI.

La composante « Confessions Religieuses » rappelle que la peuple attend avec impatience la constitution du nouveau bureau de la CENI et rappelle à tous les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre que le peuple « ne tolérera pas de la complaisance ».

La composante « Confessions Religieuses » renseigne aussi qu’au moment venu, elle soutiendra d’autres candidatures au niveau du bureau de la CENI en province.

Elle recommande que ce soit un de leurs délégués qui dirige le bureau provincial.

Dans cette déclaration, la Composante « Confessions Religieuses » s’est prononcée sur plusieurs autres points préoccupants du contexte actuel de la RDC.

Lire aussi: Question CENI : l’Eglise Catholique ne discutera plus avec d’autres confessions religieuses (Fridolin Ambongo)

Il s’agit de l’inquiétude grandissante autour du développement de la maladie à Covid-19 et de l’insécurité grandissante au Sud-Kivu.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.