Sud-Kivu: Karna Soro note la bonne foi des parties prenantes pour améliorer la situation des droits de l’homme

150 Views

Le chef de bureau de la Monusco Sud Kivu note la bonne foi de toutes les parties prenantes pour l’amélioration dans le secteur des droits de l’homme en province du Sud-Kivu.

Dans une interview accordée à laprunellerdc.info à l’occasion de la cérémonie d’hommage aux casques bleus Tanzaniens tués à Beni, Karna Soro, directeur et chef de bureau de la Monusco Sud-Kivu pense qu’il est difficile de parler de respect des droits  de l’homme au Sud-Kivu alors  que les groupes armés pullulent à l’Est de la RDC. Ceci avec plus au moins 70 groupes armés qui violent du jour le jour les droits des citoyens, selon lui.

« La question de  l’amélioration des droits de l’homme est une question qui est générale, ça ne concerne pas seulement le Sud- Kivu et chaque jour tout le monde travaille à cela. …. c’est un travail qui est en continue et tout le monde a la bonne foi et souhaite que les choses s’améliorent.  Il y a 70 groupes armés qui opèrent au Sud-Kivu, ça rend l’environnement très compliqué et que tout le monde doit travailler et s’assurer que la situation des droits de l’homme évolue. La situation des droits de l’homme c’est l’ensemble de segment de droit de l’homme y compris les droits sociaux économiques, y compris aussi le droit aux populations d’aller au champ, de vaquer librement à leurs occupations sans avoir peur de rencontrer une personne avec une arme. La situation pour nous est un chantier en continue et n’est pas différente de ce qui se passe dans d’autres provinces et chacun travaille pour la faire avancer, pour l’améliorer et chacun y met du sien ; en tout cas ce que je tire comme état de lieu, c’est la bonne volonté de tout le monde pour s’assurer que les choses évoluent positivement» dit Karna Soro.

Notons que les organisations des droits de l’homme œuvrant au Sud-Kivu ont noté une régression en termes de respect des droits de l’homme au cours de l’année 2017 par rapport à l’année précédente. C’est notamment dans le secteur des droits de manifester pacifiquement.

La Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre, jour anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948.

Honneur-David Safari

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )