Sud-Kivu : des jeunes ressortissants de Walungu dénoncent l’insécurité grandissante dans leur territoire

Sud-Kivu : des jeunes ressortissants de Walungu dénoncent l’insécurité grandissante dans leur territoire
Walungu-Centre, chefferie de Ngweshe dans le territoire de Walungu.
211 Views

La Dynamique des Jeunes Ressortissants de Walungu pour le Développement, une structure regroupant des jeunes natifs de ce territoire, vient d’adresser une lettre de dénonciation, au ministère provincial de l’Intérieur du Sud-Kivu.

Dans cette lettre, les signataires indiquent que depuis le début de l’année 2020, une montée de l’insécurité s’observe dans le territoire de Walungu, et cela ” sous le silence des autorités” tant locales que provinciales.

La Dynamique des Jeunes Ressortissants de Walungu pour le Développement, cite une dizaine des cas, parmi lesquels, des braquages des véhicules, des pillages des maisons commerciales et d’habitation.

Dans la même correspondance, les jeunes ressortissants de Walungu font savoir au ministre de l’intérieur, que cette montée de l’insécurité signalée dans leur territoire, est due à plusieurs faits, parmi lesquels: la consommation des boissons fortement alcoolisées et d’autres stupéfiants par des jeunes du milieu, a présence des maisons de tolérance, et le chômage accentué des jeunes.

Les signataires citent également la présence des éléments non contrôlés appartenant au groupe armée Raïya Mutomboki, et la présence des démobilisés et quelques prisonniers libérés qui tracassent la population.

À cela s’ajoute la tracasserie des services de sécurité qui, selon ces jeunes, se comportent en chefs coutumiers.

Ces jeunes recommandent au gouvernement provincial, à travers le ministère de l’intérieur, de constituer une commission composée des autorités locales par groupement, la société civile, et les services de sécurité, afin de dénicher toutes les maisons de tolérance et de production et commercialisation des boissons fortement alcoolisées, la création d’emploi pour occuper la jeunesse afin de limiter l’insécurité dans cette partie de la province.

Outre cela, ils demandent la mise en place d’un projet de sensibilisation et d’intégration dans la société des éléments non contrôlés issus des groupes armés.

Les jeunes ressortissants de Walungu recommandent également l’instauration un couvre-feu et la mutation de tous les éléments des services de sécurité dans le milieu.

Bertin Bulonza

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )