Sud-Kivu: au moins une personne morte et 30 maisons emportées par la pluie à Rubimbi

Walugu - Nduba- deux personnes - Lurhala - Passagers-Mugogo-manifestation-Walungu
Vue sur Mugogo, territoire de Walungu sur la RN2. Ph. Laprunellerdc.info

Une fille d’une dizaine d’années morte foudroyée et plus ou moins 30 ménages sont sans abris dans le groupement de Rubimbi, chefferie de Ngweshe en territoire de Walungu après une pluie diluvienne qui s’est abattue le lundi 2 avril dernier aux environs de 15 heures locales.

L’alerte vient de la société civile de ce groupement enclavée situé à plus ou moins 75 Km au Sud de la ville de Bukavu  en province du Sud-Kivu. En plus de cela, elle  dresse un bilan de plus ou moins 20 bovins emportés par les eaux des rivières, ainsi que plusieurs champs inondés et d’autres emportés par éboulement. Ce bilan est confirmé par des sources concordantes contactées par Laprunellerdc.info.

L’école primaire 1 Tubimbi,une école conventionnée protestante a été aussi fortement endommagée.

Les rivières qui ont causé de dégâts sont: Tubimbi qui traverse tout le groupement de Rubimbi, Kahako à Mashululwe, Nakahembe à Namuliba et Luhundu, Nakabwa à Buzige.

 Selon Baguma Safari Mulembwe Vital, président de la société civile de Tubimbi, les Localités les plus touchées sont Mashululwe, Mugulu, Buzige, Namuliba et  Luhundu.

Le président de la société civile de Rubimbi alerte sur la situation humanitaire préoccupante que traverse cette entité et en appelle à l’intervention des humanitaires et des autorités politico administratives de la province.

« Nous lançons un SOS au gouvernement de la RDC et aux ONG nationales et internationales de nous venir en aide parce que nous ne savons pas comment les enfants vont étudier dès la fin des vacances des pâques ici chez-nous. Les gens dorment dehors depuis lundi et ne peuvent pas trouver à manger à cause de leurs champs d’abord attaqués par la mosaïque avant puis inondés et emportés aujourd’hui » alerte Vital Baguma Safari Mulembwe.

La société civile rappelle que les pluies diluviennes avaient couté la vie à au moins 35 personnes  et 104 maisons emportées en 2010 où seul le CICR, le comité international de la croix Rouge avait volé au secours des sinistrés. Pour l’instant, aucune aide n’est parvenue depuis lundi.

Vave Ruhurumba Nelson

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.