Shabunda : un animal terrorise des habitants, une plainte envisagée contre l’ICCN

bwise - katubiri - animal - pirogue - shabunda - Organisations Vue sur la rivière Elila en territoire de Shabunda. P
Vue sur la rivière Elila en territoire de Shabunda. Ph. Ezechie Lwesso

La Société Civile de Bamuguba Sud, dans le territoire de Shabunda demande au Parc National de Kahuzi Biega (PNKB) et à l’Institut Congolais de Conservation de la Nature (ICCN) de récupérer dans l’urgence un  animal qui ravage des champs dans plusieurs villages du territoire de Shabunda.

Selon cette structure citoyenne, cet animal sauvage qui insécurise des cultivateurs s’est échappé du PNKB depuis le 8 octobre dernier. Il pourrait être un Chimpanzé ou un gorille.

Lire aussi: Sud Kivu: des responsables du PNKB pointés du doigt dans l’abattage des arbres

Celui-ci rode autour des villages Kigulube, Nzibi, Mitala, Kiluma et Kakongya.

Des Femmes de ces villages déplorent l’inaccessibilité à leurs champs craignant d’être attaquées par cet animal.

Du coup, les denrées alimentaires de première nécessités sont revues à la hausse parce que les cultivateurs ne savent plus récolter des produits de leurs champs. Ces femmes ne savent plus cultiver ni récolter depuis plusieurs jours déjà.

Un acteur de la Société Civile alerte qu’à Shabunda il y a une crise alimentaire criante depuis que cet animal ravage des champs dans ces coins.

Il appelle le PNKB à le récupérer dans l’urgence.

La Société Civile envisage d’aller en justice contre le PNKB pour qu’il répare les préjudices causés par cet animal protégé. 

La Société Civile de Kigulube demande aux écogardes de bien surveiller les animaux pour qu’ils ne continuent pas à insécuriser les paisibles citoyens.

Pas encore assez d’informations, répond le PNKB

Le Parc National de Kahuzi Biega reconnait avoir reçu une alerte sur un animal qui insécurise des habitants dans l’entité. Cependant, Hubert Mulongoy, le Chargé de Communication du PNKB exige des informations précises sur le type d’animal accusé pour son institution intervienne en dehors du Parc.

Lire aussi: PNKB: une nouvelle naissance d’un bébé gorille

« Il y a beaucoup de confusions là-dessus. Ils parlent de gorille, chimpanzé mais on a besoin de savoir c’est lequel et c’est où précisément pour savoir quelles sont les précautions à prendre », répond le Chargé de Communication du PNKB.

Abiud Olinde

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.