Shabunda: 51 sites miniers validés par la ministre Antoinette Samba

mukera - kamituga - personne - kamituga -accident -mines. Mwenga -personnes. accident de mines -Kamituga. Kamituga carré minier banro - Ministre des mines- Justice - Pour - Tous- Sugulu
Site minier Calvaire, Kamituga. Ph. d'illustration

51 de 54 sites miniers des creuseurs artisanaux du territoire de Shabunda inspectés par le ministère de mines en début de cette année on été jugés valides.

De ces 51 validés,  19 seulement  l’ont été totalement. Ils sont donc qualifiés de site « vert  » c’est à dire, ils peuvent faire objet d’audit par l’ONU, l’OCDE ou encore la CIRGL pour vérifier la mise en œuvre des standards CTC.

Les sites qualifiés verts et validés en territoire de Shabunda  sont : Muta sud, Ngelingeli, Nyakatandala, Nzimbi, Bukumbu, Migamba, Nsangi, Nsoze II, Kantombi, Kakoki, Lwantundu, Ilunga I, Ilunga D20, Kasilu I, Kasilu II, Kamosho Mulezi,  Kamosho NE, Kabilimbi  sud, Lubimbe, Migelo, et Butembe.

32 autres ont été qualifiés de « jaune ». Ils ont donc été validés partiellement; étant donné que leur situation administrative,  sécuritaire et sociale n’est pas satisfaisante au regard des indications définies par le ministère.

Cependant, les minerais extraits de ces sites sont autorisés à être commercialisés; et susceptibles d’être exportés moyennant des mesures contre les faiblesses relevées lors des inspections subies.

Par ailleurs, les 3 sites qualifiés « rouge  » sont non validés  et ne peuvent faire l’objet d’aucune activité minière.

Pour tous ces sites, la durée de validité de qualification est de 6 mois à dater de la signature de cet arrêté rendu public en octobre dernier.

Shabunda - sites miniers

Cet arrêté prévoit cependant que les intervenants lésés par la non validation des sites miniers dans lesquels ils opèrent peuvent requérir une inspection de suivi en vue d’examiner l’évolution de la situation sécuritaire et sociale desdits sites miniers.

Il faut dire que la validation de ces sites miniers est une bonne nouvelle pour toute la province du Sud-Kivu et Shabunda en particulier.

Judith Maroy 

Etiquettes:

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.