Sensibilisation Électorale: A Bukavu, Katintima parle avec les motards, les chauffeurs et les sportifs

Après Concordia avec toutes les couches sociales et politiques de la province, Norbert Basengezi Katintima a poursuivi avec le même exercice ce jeudi 18 octobre 2018 avec certaines couches dans la salle la Joie de la paroisse Catholique Materdei de Muhungu.

Objectif : parler de l’état d’avancement du processus électoral en République Démocratique du Congo.

Dans l’avant midi, le vice-président de la CENI avec Élodie Ntamuzinda de la plénière de la CENI, ont reçu les membres de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO), les motards et les sportifs de Bukavu.

Il a exposé sur trois points à savoir qui doit voter, où voter et comment voter.

Katintima a évoqué les questions qui opposent la CENI et l’opposition à savoir la machine à voter et le fichier électoral.

« Au Congo il y a des gens qui n’ont pas des mains qui ont été enrôlés selon la loi électorale en indiquant leur date de naissance, lieu de naissance et une photo. C’est l’article 22 de cette loi qui le dit. » a indiqué Norbert Basengezi, demandant aux uns et aux autres de ne pas accepter d’être victimes de la « manipulation ».

Comme dans plusieurs sorties de Norbert Katintima, il s’en est suivi des explications sur le vote avec la machine. Quelques personnes ont testé la machine avant que le jeu des questions-réponses ne clôture cette séance.

Plusieurs participants ont loué les efforts de la Centrale Électorale dans la sensibilisation de toutes les couches de la population.

Pour le président de l’association des Chauffeurs du Congo section du Sud-Kivu, voter avec la machine à voter « est très facile » et « ne fait pas perdre le temps ».

Vincent Kayeye promet de sensibiliser ses collègues chauffeurs car, dit-il, il n’y a rien de suspect dans cette machine. Il recommande à la CENI de poursuivre ces séances avec d’autres chauffeurs « qui sont nombreux » en province.

Même impression pour le président de l’Entente Urbaine de Football de Bukavu. Monsieur Magambo Budundwa se dit entièrement satisfait de cet exposé du vice-président de la CENI. « Ceux qui pensent que c’est une machine à voler, ce n’est qu’un point de vue mais je pense que c’est un travail qui va nous faciliter les choses » dit, appelant les candidats et électeurs à se préparer pour affronter les urnes le 23 décembre prochain..

Quelques temps plus tard, c’est-à-dire dans l’après-midi, c’était alors le tour des membres des partis politiques de la majorité présidentielle d’être reçu par le vice-président de la centrale électorale. Avec eux il s’est livré au même exercice que celui d’avant midi.

Il est prévu que les membres de l’opposition soient reçus à leur tour par monsieur Katintima dans la même salle de Mater Dei ce vendredi 19 octobre. Une réunion qui pourrait être boycottée par l’opposition politique au Sud-Kivu.

Thomas UZIMA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.