Rwanda: l’ex-patron de l’hôtel des Mille Collines, Paul Rusesabagina détenu à Kigali

Rusesabagina
Paul Rusesabagina

L’ancien patron de l’hôtel des mille collines, Paul Rusesabagina a été présenté par la police rwandaise à Kigali. Il est accusé d’être l’un des fondateurs et financiers d’un groupe rebelle rwandais et se retrouve aujourd’hui accusé entre autres de terrorisme, de kidnapping et d’assassinat.

Paul Rusesabagina, c’est ce patron d’hôtel qui avait sauvé plus d’un millier de Tutsis et de Hutus pendant le génocide, des actes qui avaient été immortalisées par Hollywood et le film Hotel Rwanda.

C’était en 1994. Depuis, l’ancien patron d’hôtel était devenu opposant à Kigali depuis plus de 15 ans, il avait d’ailleurs créé un parti politique en exil, le PDR (Parti démocratique rwandais.) Paul Rusesabagina a longtemps été accusé de soutenir des mouvements rebelles rwandais, ce qu’il avait toujours démenti. Jusqu’au troisième mandat de Paul Kagame. Depuis, comme beaucoup d’opposants de son pays, il estimait que seule la lutte armée permettrait de renverser le chef de l’État à Kigali.

A l’annonce de la création du mouvement politico-militaire MRCD en juillet 2018, il est présenté comme le vice-président de l’aile dite politique quand la branche armée s’appelle FLN. Elle est composée pour l’essentiel d’anciens FDLR, rebelles hutus rwandais et elle avait revendiquée plusieurs attaques sur le sol rwandais. C’est aujourd’hui ce que la police rwandaise reproche à Paul Rusesabagina, des attaques qui remontent à juin et à décembre 2018 dans le sud du Rwanda.

L’opposant faisait l’objet d’un mandat d’arrêt qui lui avait valu une perquisition à son domicile en Belgique. L’une des questions, c’est bien sûr de savoir comment Paul Rusegabagina a été arrêté ? Lui qui vivait entre la Belgique et les Etats-Unis. La police rwandaise assure que c’est grâce à une « coopération internationale ».

Avec RFI

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.