Rutshuru: plus de 1.000 maisons inondées, la situation humanitaire préoccupante à Rugari et Kisigari

nscc - rutshuru - segihobe - rugari-cmc-Katwiguru-rn4- musulmane-rutshuru - jomba - Kisharu-Rangira-Kiseguro-jeune-patriotisme-officier-Nkokwe-Bambo-Nyatura-Vitshumbi-Nyamilima-Rutshuru - katale. écogardes - rutshuru. Kiwanja-Ishasha-Mutanda-stades-Vitshumbi-Rubare-Binza-chefferie de Bwito. kidnappées-Kibirizi-caravane-Rutshuru-Kisagari- Kiwanja- Mabungo- Buturande - budget
Kiwanja en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu

Les inondations de vendredi dernier ont fait de nombreuses victimes dans les groupements Rugari et Kisigari, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Plus de mille maisons d’habitation ont été inondées, la plupart d’entre elles restant encore inhabitables ; et des champs des cultures ont été gravement affectés.

Dans le groupement Rugari, environ 20km au nord de Goma, plus de mille maisons sont affectées par ces inondations dans les villages Kakomero, Rugari centre et Burambo; notamment le long de la route nationale N°2.

Selon un habitant de Rugari, vendredi soir, des torrents boueux venus des montages voisines avaient envahi les maisons; montant jusqu’à plusieurs centimètres. Ces torrents ont alors contraint les occupants de ces maisons inondées à évacuer pour se mettre à l’abri.

Et après le passage de cette eau, une boue compacte est restée dans plusieurs maisons, enfouissant les peu de biens de manage que les eaux avaient laissés.

Jusqu’à ce lundi, ces maisons restent inhabitables, témoigne M. Claude, un habitant de Rugari. Selon lui, nombreuses familles ont ainsi cherché abri chez des voisins qui n’ont pas été touchés par cette catastrophe naturelle.

Lire aussi Rutshuru: d’énormes dégâts après la pluie de ce vendredi

Ces inondations ont également ravagé des champs et emporté des récoltes. Conséquences, la famine se profile à l’horizon et les habitants risquent de manquer des semences lors des prochaines semailles, alerte le chef de groupement Rugari, Erick Mashagiro.

La situation est presque pareille dans le groupement voisin de Kisigari. Le chef de groupement, Justin Komayombi, parle de plus de cinquante champs de haricots de pommes de terre ravagés à Nyesisi.

Dix maisons d’habitations ont également été inondées et leurs occupants ont cherché l’abri chez des voisins également. Le marché de Kadahange est complètement détruit, indique Justin Komayombi.

Ces Chefs de groupement appellent les autorités provinciales et les organisations humanitaires à une assistance d’urgence en faveur de ces sinistrés, pour prévenir le pire s’annonce.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.