Rutshuru: paralysie des activités à Jomba, après le meurtre d’un élève par un policier

zone tampon-Nyatura-Nyaruhange-Jomba-kibirizi-vitshumbi-mort-Nyamilima-Kisigari-fdlr-Kashalira-Mutanda-Binza-Gisigari-Rubare-Ishola-Katwiguru-Binza-Kirwa-Bishusha-Bwisha-Budget participatif-Rutsiro-Kabanda-Nyongera-Bunagana-éléphant-FARDC-terre-Rugari-Bwito-FDLR-Société Civile-cultivateurs-FDLR- couvent armés insécurité Bukoma Buturande Kiringa NDC- Rambira
En territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info

Paralysie des activités socio-économique ce lundi 21 juin 2021 à Chebgerero, dans le groupement de Jomba, en territoire de Rutshuru. A la base, la veille, un élément de la PNC a tiré à bot portant sur Samuel, un jeune élève de 5ème Biologie-chimie à l’institut Busimba de Jomba.

Tout a commencé dimanche en début d’après-midi. Selon un habitant de Chengerero, quelques jeunes de la place avaient volé des maïs dans un champ d’un habitants.  Le propriétaire du champ a fait intervenir des éléments de la Police National Congolaise.

Un autre jeune qui était de passage là-bas aurait demandé quelques maïs à ces autres jeunes. Et curieusement, c’est lui qui est attrapé par les éléments de la Police Nationale Congolaise qui le menottent ensuite.

«Ces autres jeunes ont lancé des projectiles aux policiers. C’est dans cet environnement qu’un policier a appuyé sur la gâchette de son fusil qui a lâché des balles; atteignant le jeune menotté dans l’abdomen et dans la cuisse droite. La victime a tout de suite succombé,» indique un autre habitant. 

Mais une source policière explique que la victime est un voleur. Des habitants ont voulu lui faire subir une justice populaire. Des éléments de la Police Nationale Congolaise seraient donc intervenus pour tenter de le délivrer. Une altercation s’en est suivie.

«Et dans ces circonstances, une balle est sortie par inadvertance atteignant curieusement le présumé voleur qui est mort sur le champ. Le policer qui avait tiré par mégarde est aux arrêts,» dit notre source.

Alors cette situation a entrainé un soulèvement des habitants de Chengerero. Déjà dimanche soir, des habitants ont placé des barricades sur la chaussée, paralysant la circulation entre Rutshuru centre et Bunagana, à la frontière avec l’Ouganda.

Ce lundi avant-midi, les cours ont été paralysés dans plusieurs écoles de Chengerero et les boutiques sont restées fermées; expliquent des sources sur place.

L’administrateur de territoire de Rutshuru et son assistant se sont rendus en groupement de Jomba ce lundi avant-midi; afin d’apaiser la tension. Un compromis aurait été trouvé avec les manifestants, permettant l’enterrement du corps de la victime.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.