Rutshuru : la Société Civile demande le renforcement des effectifs miliaires pour mettre fin aux incursions d’hommes armés

Kibirizi-état de siège-Kikuku-fardc - rubare - kisigari -combattant - Kinyandoni - Rutshuru pluie - gisigari
Kiwanja en territoire de Rutshuru

Des inconnus armés se sont introduits dimanche dernier dans le village de Buramba, à une trentaine de km de Kiwanja sur la route Ishasha en groupement de Binza, territoire de Rutshuru. Visiblement, ils sont arrivés pour se ravitailler en viande.

La Société Civile de Nyamilima indique que ces inconnus armes ont emporté des produits de l’élevage avant de se replier dans leur cachette.

« Des hommes armés sont arrivés à Buramba dimanche vers 19 heures. Ils ont pillé six chèvres et s’en sont ensuite allés,» explique le président du noyau de la Société Civile a Nyamilia, Pacifique Lwaramba.

Notre source estime que cette situation est consécutive à l’absence des militaires FARDC dans ce village.

«Depuis quatre jours, il n’y a pas des militaires FARDC à Buramba. Voila ce qui expliquerait la facilité avec laquelle ces inconnus s’introduisent dans ce village et y opèrent facilement,» explique Pacifique Lwaramba.

La Société Civile demande aux autorités militaires de Nyamilima de renforcer la présence militaire à Buramba, afin de dissuader toute tentative d’incursion d’hommes armés dans ce village.

Notez que nombreux groupes armés, dont des combattants Maï-Maï, FDLR, Nyatura et récemment le M23, sont actifs dans le territoire de Rutshuru. Les uns et les autres livrent à des exactions contre les populations civiles. 

Faustin Tawite, depuis Rutshuru

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.