Report des élections à Beni, Butembo et Yumbi : la LUCHA enjoint à la CENI de retirer immédiatement sa décision

Dans un communiqué publié peu après celui de la CENI annonçant la tenue de la présidentielle de ce dimanche 30 Décembre sans les circonscriptions électorales des Beni ville, Beni territoire, Butembo et Yumbi dans le Maindombe n’est que politique et n’a rien à avoir avec les raisons avancées par la centrale électorale.

Pour la LUCHA, La décision d’exclure une partie des Congolais à ce rendez-vous civique  est très grave et  devra heurter la conscience de tous ceux qui sont attachés à l’unité nationale, c’est donc une décision qui procède de la volonté de Kabila de s’éterniser au pouvoir,  «sachant bien que la décision de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de « reporter » les élections prévues ce 30 décembre 2018 pour les circonscriptions de Beni, Beni-ville, Butembo et Yumbi est extrêmement grave, aussi bien sur le plan constitutionnel que sur le plan politique. Elle revient à priver plus d’un million deux cent mille Congolaises et Congolais de leur droit de participer à une élection présidentielle aussi cruciale et à un seul tour ; ce qui est totalement inadmissible. » renseigne le communiqué

La Lucha appelle tous les Congolais, en particulier les candidats à la présidentielle à s’insurger avec force contre cette décision car les raisons avancées par la CENI pour justifier sa décision sont totalement « infondées et donc inadmissibles » pour plusieurs raisons.

«Ebola ne peut constituer un prétexte pour le report des élections dans la région de Beni-Butembo d’autant plus que depuis l’apparition de l’épidémie dans la région il y a quatre mois, la vie ne s’est pas arrêtée ,  la campagne électorale a eu lieu dans cette région pendant 30 jours, avec des grands attroupements et souvent sans le moindre dispositif de prévention, sans que cela ne provoque une accélération particulière de la propagation du virus , Ce n’est pas une opération électorale d’un jour qui va provoquer un cataclysme. En plus, rien ne garantit qu’en mars 2019 l’épidémie aura été maîtrisée encore que les experts de L’OMS ont considéré que Ebola ne pouvait être vaincu avant mai 2019 ,  Enfin, si Ebola est un motif valable pour annuler ou reporter une élection, pourquoi ne pas le faire aussi pour le territoire de Mambasa en Ituri et celui de Lubero au Nord-Kivu, où les chiffres actuels du ministère de la santé montrent une progression d’Ebola dans les zones de Komanda et Katwa respectivement ! »

Ce report est politiquement motivé pour couper un électorat favorable à l’opposition, dans un scrutin à un tour, avec 675.600 électeurs dans le territoire de Béni, 182. 800 ville de Beni , 330. 744 électeurs dans la ville de Butembo et 67. 033 électeurs à Yumbi, c’est 1.256.177 électeurs qui sont exclus du processus et l’impact sur le résultat de la présidentielle est considérable.» renseigne le communiqué du mouvement signé par sa cellule de communication.

Enfin, la LUCHA pense que pour mille et une raisons ces élections étaient déjà une parodie de la démocratie. «Mais avec une telle exclusion, c’est un nouveau seuil qui serait atteint : ces élections seraient vidées de tout sens, et créeraient un problème de légitimité et d’unité nationale plus grave que celui qu’on a déjà.» conclut le communiqué.

Pour rappel, l’élection présidentielle, les législatives nationales et provinciales prévues ce 23 Décembre ont été reportées au dimanche 30 prochain, avant d’être partiellement reportées ou carrément annulées dans les circonscriptions électorales de Beni ville , Beni territoire, et Butembo et Yumbi dans le mai Ndombe pour des raisons sanitaires et sécuritaires à encore le communiqué officiel de la CENI publié en début  d’après midi

Ce report se justifie pour  des raisons sanitaires à Beni et Butembo selon le cas c’est-à-dire la CENI craint la propagation de l’épidémie d’Ebola le jour du vote  et pour des raisons sécuritaires à Yumbi où l’on a signalé les conflits ethniques selon le gouvernement et où certaines installations de la CENI ont été attaquées.

Florence Ashuza

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.