RDC: un avocat congolais saisit la Cour de Cassation pour dénoncer la stigmatisation des victimes des violences sexuelles à l’Est

RDC: un avocat congolais saisit la Cour de Cassation pour dénoncer la stigmatisation des victimes des violences sexuelles à l’Est
Le palais de Justice de Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info
494 Views

Dans une correspondance adressée au Procureur Général près la cour de cassation de Kinshasa/Gombe, Me Chris Shematsi  dénonce ce qu’il appelle des ” propos de nature à ébranler les équilibres fragiles de l’édifice national” ténus par une certaine Denise Dusauchoy Mukendi, à l’égard des congolais de l’Est de la RDC, plus particulièrement les victimes des violences sexuelles.

Pour ce citoyen congolais qui fait référence à une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, il s’agit bien des ” stigmatisation des congolais d’origine de l’Est, des insultes à l’endroit des congolais d’origine de l’Est et des propos inqualifiables contre les victimes des violences sexuelles de l’Est” dont Denise Mukendi se sert pour humilier les victimes de cette barbarie mais aussi les habitants de l’Est du pays en général.

Il rappelle au Procureur Général près la cour de cassation qu’il s’agit là des faits dont la teneur infractionnelle n’est pas à démontrer étant donné que ces propos constituent un outrage public en vertu de l’article 176 du code pénal congolais livre II.

Pour ce faire, Me Chris Shematsi demande au Procureur Général de se saisir de cette affaire étant donné que tous les congolais ont un destin commun et éternel qu’aucune forme de déviance sociétale ne saurait déconstruire.

Pour rappel, dans une vidéo de 45 secondes balancée sur les réseaux sociaux en début de la semaine, on y voit une dame au nom de Denise Dusauchoy Mukendi, qui très souvent dans ses sorties habituelles sur les réseaux sociaux se réclame appartenir à la famille de l’actuel président congolais Félix Tshisekedi, entrain de proférer des injures à l’encontre des habitants de l’Est de la RDC, comme quoi ils sont issus des viols.

Là chez vous, vous vivez dans la guerre, on y viole des femmes. Vous avez des têtes pourries ! D’ailleurs, vous même êtes issus du viol! le Coronavirus, Ebola,  ADF Nalu c’est vous!” lance-t-elle aisément dans cette vidéo.
Et d’ajouter ” Je suis encore ici au Katanga, que celui qui se sent touché parte déposer une plainte que ça soit à l’aéroport aux services de la DGM. Qu’on m’arrête !

Un comportement qui a aussi vite été décrié par Vidye Tshimanga qui voit aussi derrière des tels propos une incitation à la haine tribale et dont les conséquences peuvent être dévastatrices. Il pense que cette dame devra assumer ses propos devant les instances.

Nous sommes une nation et indivisible. Nos frère de l’Est paient le prix de la défense de notre patrie. L’incitation à la gaine tribale est un crime et les conséquences peuvent être dévastatrices. Cet individu devra assumer ses paroles” a-t-il écrit sur son compte tweeter

Déjà plusieurs autres voix se sont levées pour dénoncer cette sortie d’une femme qui discrimine les originaires de cette partie du pays et pensent que la justice devrait se lancer dans le débat pour que l’auteur réponde de ses propos.

Bertin Bulonza

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin
CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    […] que cette dernière puisse être capable et compter sur ces ressources internes pour aider les plus vulnérables. Un challenge que la boutique “première dame” veut se […]

  • Disqus ( )