RDC: Sama Lukonde rassure que le Gouvernement s’emploie pour une meilleure prise en charge des enseignants

grève - enseignants - SECOPE
En grève, des enseignants manifestent au SECOPE à Bukavu, le 13 octobre 2021

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a, lors du Conseil des ministres de ce vendredi 22 octobre 2021, déploré ce qu’il qualifie d’instrumentalisation des élèves, à travers des manifestations à Kinshasa et dans certaines autres villes du pays, à la suite de la grève des enseignants.

C’est ce que renseigne le compte-rendu de cette réunion, fait par le Porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya.

«Déplorant cette façon de faire, en particulier la démission de certains responsables d’écoles et l’instrumentalisation des élèves, lesquels ne sont pas toujours sécurisés, le Premier ministre en a appelé à la responsabilité de tous les acteurs impliqués pour assurer la protection des élèves et leur permettre de retourner à l’école dans la sérénité,» rapporte-t-il.

Lire aussi Grève des enseignants à Goma: CAFED s’inquiète pour les filles mineures

Par ailleurs, le chef du Gouvernement a informé le Conseil des ministres de la concrétisation de l’engagement de l’État, à travers la signature d’un arrêté interministériel, favorisant la reprise des négociations entre le gouvernement et le banc syndical de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST).

L’objectif, selon lui, est de discuter sur les revendications des enseignants, et permettre une reprise normale des cours dans tous les établissements scolaires.

Jean-Michel Sama Lukonde a rassuré que le gouvernement continue de s’employer pour une meilleure prise en charge de ce secteur « stratégique ».

Dans le même cadre, le chef du Gouvernement a annoncé la signature prochaine du décret portant création, organisation et fonctionnement d’un Établissement public dénommé Fonds de Promotion de l’Éducation et de la Formation (FPEF), qui selon lui, permettra de générer des ressources innovantes, devant venir en appui au secteur de l’éducation.

Rappelons que le 21 octobre dernier, des élèves ont manifesté devant le palais du Peuple, pour exiger la reprise des cours dans leurs écoles, suite à la grève déclenchée par les enseignants dès la rentrée scolaire le 4 octobre dernier.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.